Chercher une croisière
Avis et note du site okcroisiere
Frais de dossier
GRATUIT

Des prix bas
GARANTIS

Des promotions
EXCLUSIVES

Assurance
ANNULATION

Paiement sécurisé
EN 4 FOIS

A votre écoute
7jours/7jours

Préparez votre escale à Saint-Pétersbourg


Le terminal de croisière

Terminal de croisière de Saint-Pétersbourg

Le port de Saint-Pétersbourg est le plus grand port de croisière de Russie et la deuxième plus grande ville (après la capitale Moscou). La ville est située sur la Neva, tandis que le port maritime se trouve dans le golfe de Finlande sur la mer Baltique.

Saint-Pétersbourg est l'une des trois villes fédérales de la Fédération de Russie - avec Moscou et Sébastopol. Il est appelé " Marine Façade " en référence à la société en charge de son exploitation le « Port de croisière de Saint-Pétersbourg - Façade maritime ». 90 % des paquebots de croisière y accostent. Le terminal de croisière de Saint-Pétersbourg est situé à l'extrémité ouest de l'île Vassilievski à l'embouchure de la Neva et à seulement 8 km à l'ouest du centre-ville.

Terminal de croisière de Saint-Pétersbourg

Grâce à ses quatre terminaux et ses 7 quais, il peut accueillir simultanément pas moins de 7 grands navires et de croisières et voir débarquer plus de 15 000 passagers par jour.

Le bus n° 158 assure la liaison entre le terminal 3 et la station de métro Primorskaya.

Certains bateaux de croisière plus petits remonte le cours de la Neva pour accoster plus près du centre-ville. Ils accostent ainsi soit à English Embankment (Angliyskaya Naberezhnaya), soit au quai du lieutenant Schmidt.

Terminal de croisière de Saint-Pétersbourg

Saint-Petersbourg la « Venise du Nord »

Il est des escales qui illuminent une croisière, de ces lieux qui saisissent l’âme et le cœur… Saint-Pétersbourg, l’immortelle « Venise du Nord » en fait partie. Une journée d'escale pour vous aventurer dans les canaux de la mystérieuses Neva, découvrir l’âme de la cité célébrée par Pouchkine, qui vit s’épanouir le talent de Tchaïkovski… Votre croisière vous mènera aux portes d’une ville d’art et de culture, à la découverte de l’âme russe et d’un passé fastueux et tourmenté. Et nul besoin de visa pour votre escapade à Saint-Pétersbourg ! Telle Venise ou Amsterdam, la ville se tapit au raz des eaux. Des centaines de ponts relient un tissu urbain entrecoupé de rivière set canaux.

Principale voie d’eau, la Néva se jette dans le Golfe de Finlande.

Lors de la débâcle des glaces, St Pétersbourg émerge, régénéré d’un hiver interminable.

Interminables également, les Nuits blanches de l’été, quand le ciel crépusculaire se fond dans le bleu de l’eau et que le temps paraît suspendu.

Terminal de croisière de Saint-Pétersbourg

La ville doit l’essentiel de son charme à l’harmonie de ses parcs, places, palais et boulevards, conçus au XVIIIe siècle par des architectes occidentaux.

Il s’agissait pour eux de construire une capitale digne de la grandeur impériale. Mais St Pétersbourg est également une ville qui bouge : elle compte 5 millions d’habitants, des usines, des chantiers navals, des bureaux.

Si St Pétersbourg, moins dynamique, que Moscou, était devenu un peu grise au sortir de la Perestroïka-elle, avait besoin d’un bon coup de peinture - c’est aujourd’hui chose faite, puisqu’elle a retrouvé ses couleurs suite aux célébrations de son Tricentenaire (2003).

La période des « Nuits Blanches ». Pendant l'été, les nuits sont pratiquement inexistantes. Cette lumière si particulière a inspiré de nombreux écrivains et parmi eux Alexandre Dumas : " Sans les bougies et les lampes allumées par habitude, nous aurions juré qu’il était six heures du soir à minuit... Figurez-vous une atmosphère gris-perle, irisé d’opale, qui n’est ni celle de l’aube ni celle du crépuscule : une lumière pâle sans être maladive, éclairant les objets de tous les côtés à la fois... Aimer pendant de pareilles nuits, ce serait aimer deux fois..."

Saint Pétersbourg en bref

Née en 1703 de l’ambition occidentale d’un tsar éclairé, Pierre le Grand, la seconde ville de Russie est l’écrin de ses fastes historiques et culturels.

Débaptisée et renommée au fil des révolutions russes, Saint-Pétersbourg, qui devint Pétrograd en 1914, puis Leningrad de 1924 à 1991, demeure à jamais la ville de Pierre le Grand. Au début du 18e siècle, le tsar Pierre Ier imagine édifier sur le delta marécageux de la Neva une ville à la fois place forte contre les visées suédoises et cité impériale radieuse, symbole de l’influence occidentale du siècle des Lumières.

L’histoire, l’architecture, les arts, baignés d’âme slave et de lumière du Nord imprègnent la deuxième ville du pays et principal port russe sur la Baltique. Les charmes d’une visite à Saint-Pétersbourg se déploient en été, lorsque le soleil se couche à peine, comme en hiver lorsqu’elle est traversée de miroirs gelés. Car cette « Venise du Nord » est une ville de canaux et de ponts, construite sur pilotis et aux quais parés de granit rose. De larges avenues et de nombreux parcs et jardins attestent que Saint-Pétersbourg se découvre idéalement à pied, le métro facilitant les jonctions. Un chiffre suffit à éclairer la préciosité de la ville : 4 000 de ses monuments, soit 15 % de ses bâtiments, sont placés sous la protection de l’UNESCO. C’est un peu une ville musée, bien vivante néanmoins, que l’on visite.

Bien, avant de les voir, les lieux incontournables de la ville sont déjà inscrits dans l’imaginaire, comme la perspective Nevski, avenue de 4,5 km, artère commerciale, culturelle et cœur de la vie nocturne. Elle part depuis le fameux palais d’Hiver monument impérial aux bulbes d’or, qui abrite une partie du musée de l’Ermitage dont le millier de salles et 60 000 pièces exposées en fait l’un des plus grands du monde.

En plus des 250 musées, les multiples églises sont des lieux de mémoire historique et architecturale. La cathédrale forteresse Pierre et Paul abrite les tombes des tsars postérieurs à Pierre le Grand. La cathédrale Saint-Sauveur, de style russe traditionnel, est édifiée sur le lieu de l’assassinat d’Alexandre II et l’église Saint-Nicolas des Marins, de type baroque, renferme des icônes d’or offertes par Catherine II en honneur des victoires de la marine russe.

Ville des tsars, Saint-Pétersbourg, et ses environs regorgent de résidences impériales : palais d’été, surtout illustre par son jardin à la Française, le palais rose Beloselski-Belozerski, Peterhof, sorte de Versailles russe et celui de Ysarskoïe Selo, chef d’œuvre baroque voulu comme « le plus beau château du monde » hanté par le souvenir de Raspoutine.

Capitale culturelle, Saint-Pétersbourg évolue entre évocations de légende – Pouchkine y mourut en duel – et effervescence artistique. Pour le(s) souvenir(s), une visite au cimetière Tivkhine conduit aux tombes des glorieux natifs de Saint-Pétersbourg : Dostoïevski, Moussorgski, Tchaïkovski. On replonge dans la vie grâce aux multiples spectacles de musique, de danse, de cirque qui démarrent à 18 h, avant de dîner dans un des nombreux établissements ouverts à toutes les bourses. Le spectacle à ne pas rater, d’avril à novembre quand la Neva est navigable, se déroule la nuit, lorsque les ponts (22 au total) sont levés pour laisser passer les navires entre la Baltique et la ville.

Proches du grand Nord, les 5 millions d’habitants de Saint-Pétersbourg, moins exubérants que les Moscovites, réservent néanmoins un accueil chaleureux aux visiteurs. L’hospitalité et le sentimentalisme slaves demeurent, comme le lointain héritage du fondateur de la ville qui l’avait conçue comme un phare d’ouverture et de dialogue.

Seconde ville de Russie, Saint-Pétersbourg offre une diversité culturelle phénoménale permettant de se confronter plus encore qu’à Moscou à la richesse patrimoniale et culturelle russe.

Ex-capitale de l’Empire Russe de 1706 sur ordre de Pierre le Grand, et jusqu’à la mort de Lénine en 1924, cette ville a gardé de son histoire sa grandeur et son imprégnation culturelle, architecturale en abritant le plus grand musée au monde : l’Ermitage.

Les meilleures attractions et excursions touristiques à faire

A voir à Saint-Pétersbourg

Plusieurs possibilités s’offrent au croisiériste désireux de découvrir les splendeurs de la ville des tsars. Des excursions de 3 ou 4 h vous permettront de visiter l’un des fabuleux palais impériaux, avant de vous laisser happer en toute liberté par les espaces majestueux de la ville, d’arpenter ses parcs et ses jardins en admirant la profusion de sculptures et de monuments qu’elle recèle.

Vous pouvez aussi décider pour une longue excursion de 8 ou 9 h, qui vous mènera des eaux de la Neva à une visite en profondeur de la ville, avant de clôturer la journée en beauté en assistant à un fabuleux ballet… Vous pouvez bien sûr opter pour une visite libre de la ville en toute liberté. Nous vous avons sélectionné quelques attractions touristiques qui nous apparaissent comme incontournable pour une première visite de la ville.

Pointe de l'île avec ses colonnes rostrales et l'ancien bâtiment de la Bourse. L’île Vassilievski
L’île Vassilievski - c’est le quartier le plus ancien de la ville. Ce territoire abrite l’Université de l’Etat, le quartier universitaire, l’Académie des beaux-arts (édifice construit au XVIII s., aujourd'hui dédié à l’institut de peinture, sculpture et architecture), l’Académie des sciences (fondée par le célèbre savant russe Lomonossov), le palais-musée de Menchikov (qui fut le premier gouverneur de Saint-Pétersbourg) et la place de la Bourse avec les colonnes rostrales. La place de la Bourse, qui se trouve sur la pointe de l’île Vassilievski, est un véritable poste d'observation idéal pour apercevoir toute la partie centrale de la ville. Cette place a été édifiée au début du XIX s., d’après les croquis de l'architecte français Thomas-de-Thomon à l’occasion du centième anniversaire de la fondation de la ville.
© photo A.Savin, fr.wikipedia.org/

Vue aérienne de la courtine Vassilievski. La forteresse Pierre-et-Paul
Où ? Petropavlovskaya krepost’
Téléphone : +7 812 230 64 31 Metro : Gorkovskaya
Horaires des visites : tous les jours de 6h à 21h
Tarif : 450 RUB soit 5,79 € par personne pour la cathédrale et les expositions

Edifiée sur la pointe de l’île Vassilievski, la forteresse Pierre-et-Paul est justement considérée comme le berceau historique de la ville. La forteresse qui fut construite en 1703 pour protéger la nouvelle ville contre les attaques suédoises n’a jamais joué son rôle militaire. Utilisée ensuite comme prison politique, elle abrite aujourd'hui plusieurs musées.
© photo Andrew Shiva, fr.wikipedia.org/

Entrée du musée  l'Ermitage Musée de l'Ermitage
Où ? 2, Palace Square, St Petersburg
Téléphone : +7 (812) 571-84-46
Site web : hermitagemuseum.org/
Metro : Admiralteyskaya, Nevsky Prospekt, Gostiny Dvor
Horaires des visites : tous les jours sauf le lundi de 10h30 à 18h
Tarif : 700 RUB par adulte soit 9 €

Impossible de le rater, de ne pas le visiter. C'est l’un des plus grands et plus riches musées au monde. Plus grand que le Louvre ou le Moma, sa réputation mondiale se justifie amplement. Catherine fit construire les premiers bâtiments en 1764, destinés à abriter sa collection personnelle de tableaux européens. Ses successeurs l’ont agrandi, puis l’ouvrirent au public en 1862. Antiquité, période classique, maîtres hollandais et français tels que Rembrandt ou Gaughin, œuvres de De Vinci et de Picasso… Ce musée possède l’une des plus fascinantes et emblématiques collections qui existe à ce jour. Situé dans plusieurs palais impériaux, l’Ermitage présente à ses visiteurs plus de 67 000 chefs-d’œuvre de l’Europe occidentale mais aussi des collections impressionnantes de peintures et de sculptures françaises, italiennes, de la Renaissance.

Sont également représentés en grand nombre les impressionnistes français et les peintres des écoles russes. Les visiteurs peuvent y découvrir, entre autres, Rembrandt, Rubens, des impressionnistes français Renoir, Manet, Monet, Pissarro, des œuvres de Vinci, Michaël Angelo, Raphael, Leonardo, Van Gogh, Matisse, Gaugin. La collection est unique et magnifique.

Ce musée vaut aussi une visite pour son architecture, notamment pour son cabinet d’ambre entièrement restauré voici quelques années et qui permet de plonger dans la splendeur et les fastes de la cour impériale russe voici quelques siècles.

À noter que les collections de l’Ermitage comprennent près de 3 millions d’œuvres d’art et que, donc, moins de 70 000 sont présentées dans les 400 salles du musée réparties entre le Palais d’Hiver, le Petit Ermitage, le Vieil Ermitage, le Nouvel Ermitage et le théâtre.

Le principal rôle dans cet ensemble architectural est joué par le palais d'hiver, la résidence des Tsars russes qui a été construite, sur la conception de Francesco Bartolomeo Rastrelli, de 1754 au 1762. L'Ermitage, palais au style baroque, occupe six bâtiments magnifiques, situés le long du fleuve Neva, en cœur de St. Pétersbourg.. L’ensemble est prolongé par l'aile orientale du bâtiment du Général Staff, le palais de Menshikov. Ce palais, aux couleurs vertes et blanches, est vraiment très impressionnant : il comprend 1786 portes, 1945 fenêtres et 1057 halls et salles dont beaucoup sont ouverts au public.

La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé CATHÉDRALE SAINT-SAUVEUR-SUR-LE-SANG-VERSÉ
Où ?Naberezhnaya kanala Griboyedova, 2
Station de Métro : Nevsky Prospekt.
Téléphone : +7 812 315 16 36
Horaires des visites : tous les jours sauf de mercredi de 10:30 à 18:00
Tarif : 250 RUB soit 3,21€ par adulte

C'est le site touristique le plus emblématique de Saint-Pétersbourg après le musée de l'Ermitage, l'église du Sauveur sur le sang versé est connue pour sa façade élaborée et ses dômes aux couleurs vives.
Située non loin du Musée russe, l’église de la Résurrection-du-Christ ou l’église du Sauveur-sur-le-Sang, fut construite à l’endroit même où l’empereur Alexandre II a été mortellement blessé le 1er mars 1881 dans un attentat. Tout comme la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou, l'église a été édifiée en respectant le style de l'architecture traditionnelle russe, par les architectes Parland et Maychev. L’intérieur est recouvert de plus de 7000 m² de mosaïques. L'édifice a connu au fil du temps d'importants dommage notamment durant le siège de Leningrad pendant la seconde guerre mondiale. Elle fut utilisé comme morgue durant cette période tragique. Les travaux de restauration ont débuté en 1970 et l'église a été réouverte au public en 1997.

© photo Je-str, fr.wikipedia.org/

Vue sur la place du Palais et la colonne d'Alexandre depuis une fenêtre du palais d'Hiver La place du Palais
Où ? Palace Square, Sankt-Peterburg
Métro : Admiralteyskaya, Nevsky Prospekt, Gostiny Dvor

La place du Palais est une des principales places de Saint-Pétersbourg. Elle se trouve devant le palais d'Hiver. Au centre de la place, se dresse la colonne d'Alexandre (1830-1834). La hauteur de la colonne est 47,5 m pour un poids de 650 tonnes. La particularité de la construction réside sur le fait que la colonne a été posée sur son socle sans aucune fixation (comme on déposerait un verre sur la table). La place est historiquement célèbre pour les événements qui s'y sont déroulé, et qui ont eu un retentissement mondial, comme le Dimanche rouge en 1905 et la révolution d'Octobre en 1917.
© photo AWalter Smith, fr.wikipedia.org/

Vue sur l'entrée du Musée russe Le Musée russe
Où ? Inzhenernaya St, 4
Station de métro : M° Nevsky prospekt.
Horaires des visites : tous les jours sauf le mardi de 10:00 à 18:00
Tarif : 450 RUB par adulte soit 5,79 €
Téléphone : +7 812 314 42 48
Site web : en.rusmuseum.ru
Le musée russe se trouve dans l'enceinte du palais Mikhailovsky, situé dans le centre de Saint-Pétersbourg. Il est accessible depuis le front de mer de la Neva ou le musée de l'Ermitage qui se trouve à proximité.

Les férus d'art n'auront pas manqué d'inscrire en haut de leur liste de visite le Musée russe et sa prestigieuse galerie. Force est de dire qu'ils ne seront pas déçus par leur choix, avec plus de 400 000 œuvres reflétant toute l’évolution de l’art russe du début de XIII siècle et jusqu'à nos jours. Il s'agit du plus grand et du plus magnifique musée d'art russe au monde. La richesse du fonds de ce musée est exceptionnelle puisque seuls 3 % des œuvres y sont présentées au public. S'y promener de salle en salle, c'est comme effectuer un voyage à travers l'histoire de l'art du pays.
Inaugurée en 1898 à l'intérieur du grand palais Mikhaïlovski, sa collection n'a cessé de croître depuis. Elle rassemble un grand nombre de collections privées et de l'Église confisqué pendant la révolution russe. De nos jours, les vastes expositions sont présentées au public dans un complexe du palais, notamment dans l'aile Benois, le palais Stroganov, le château Saint-Michel, le palais de marbre et dans les jardins Mikhailovsky.
Les œuvres phares de la collection permanente comprennent des tableaux légendaire comme "Le dernier jour de Pompéi" de Bruillov et "The Barge Haulers" de Repin, des œuvres religieuses orthodoxes du 11e siècle, ainsi que des œuvres d'artistes d'avant-garde du XXe siècle tels que Ravel Filonov, Kazimir Malevich et Vasily Kandinsky.
© photo A.Savin, fr.wikipedia.org/

La cathédrale Saint-Isaac La Cathédrale Saint-Isaac
Où ?Isaakiyevskaya ploshchad' 4
Station de métro : M° Nevsky Prospekt.
Téléphone : +7 812 315 97 32
Site web : cathedral.ru
Horaires des visites : tous les jours sauf le mercredi, de 10:30 à 18:00
Tarif : 250 RUB soit 3,21€ par adulte

Avec son gigantesque dôme doré recouvert de 100 kg d’or et son impressionnant portique en granit rouge, la cathédrale Saint-Isaac ressemble plus à un palais qu’à une cathédrale et il n’est pas surprenant que ce chef d’œuvre soit l’une des attractions les plus visitées de Saint-Pétersbourg. Commandée par le tsar Alexandre Ier en 1818 pour marquer la défaite de Napoléon, la construction de cette magnifique cathédrale a duré plus de 40 ans et figure aujourd'hui parmi les plus grandes cathédrales au monde, pouvant accueillir pas moins de 14 000 fidèles.
Situé sur les rives de la Neva, cet édifice religieux audacieux est l'œuvre de l'architecte français Auguste de Montferrand. L'intérieur de la cathédrale est tout aussi somptueux, avec des ornements minutieusement sculptés, de grandes portes de bronze et une iconostase ornée de pierres précieuses.
De nos jours, la cathédrale est rarement utilisée pour la célébration d'office religieux, c'est avant tout un musée et abritant une impressionnante collection d'œuvres d'art et de mosaïques du XIXe siècle. Pour de nombreux visiteurs, le meilleur moment de la visite est la montée des 300 marches menant au sommet de la cathédrale, offrant une vue imprenable sur la ville.
© photo Alex 'Florstein' Fedorov, fr.wikipedia.org/

statue du cavalier de bronze, Saint-Pétersbourg Statue du Cavalier de Bronze - PIERRE-LE-GRAND
Où ?Senatskaya Square
Station de métro : M° Admiralteyskaya

La statue du cavalier de bronze est une statue représentant Pierre I dit Pierre le Grand, à cheval. Catherine la Grande commanda la statue à la fin des années 1700 afin d'honorer Pierre le Grand, fondateur de la ville de Saint-Pétersbourg. Elle confia cette tâche au sculpteur français Etienne-Maurice Falconet. Le cheval se dresse sur un rocher censé représenter une falaise. Cet énorme bloc de granite pèse plus de 1 600 tonnes et a nécessité plus de neuf mois de transport depuis le golfe de Finlande. C'est le poète Pouchkine qui a surnommé ce monument " le Cavalier de Bronze ".
Vous pourrez lire une inscription en latin d'un côté et en russe de l'autre côté, sur la pierre qui dit "à Pierre le Premier de Catherine la Deuxième ". La statue fait face à l'ouest pour représenter Pierre faisant face aux invasions ennemies. Sa main droite indique la direction de la forteresse Pierre-et-Paul - berceau historique de la ville. La légende veut que Saint-Pétersbourg ne puisse jamais être envahie tant que la statue trônera sur la place Senatskaïa.
© photo Godot13 , fr.wikipedia.org/

Le palais Youssoupov depuis l'autre rive de la Moïka Le Palais Youssoupov
Où ?Moika embankment, 94
Station de métro :Admiralteyskaya ou Nevsky Prospekt
Téléphone : +7 (812) 314 9883
Site web : yusupov-palace.ru
Horaires des visites : tous les jours de 11:00 à 18:00
Tarif : 450 RUB soit 5,79 € par adulte

Ce palais, célèbre par la tragédie qui eut lieu entre ses murs, appartenait à l’illustre famille Youssoupov, réputée pour sa philanthropie et son mécénat. Son dernier représentant fut à la tête d’une conspiration visant à assassiner Raspoutine, le grand favori du couple impérial, au cours d’un dîner. La Révolution d’Octobre survint un mois après cet acte, et le palais fut nationalisé pour être transformé plus tard en musée public.
Troisième musée majeur de la ville et de la Russie, ce palais abrite les appartements de la famille Youssoupov de 1830 à la révolution bolchevique de 1917. De plus, vous pourrez, après la visite vous offrir une balade sur les bords de la Moïka. Après avoir exposé les différents courants artistiques russes, le musée vous immergera dans le mode de vie de l'époque. Vous y découvrirez ainsi l’architecture, les mobiliers, les décorations et le train de vie fastueux de l’aristocratie russe du 19e siècle.
© photo A.Savin , fr.wikipedia.org/

Les autres musées

  • Le musée-appartement de Pouchkine : auteur majeur de la culture russe du 19e siècle, le musée Pouchkine permet de se confronter à la vie de cet auteur internationalement réputé, mais aussi de découvrir la genèse de ses œuvres, son cadre de vie, ses manuscrits, des exemplaires rarissimes de ses livres et sa place essentielle dans la culture de ca pays.
    Quai de la rivière Moïka, 12
  • Le musée-appartement de Fiodor Dostoïevski permettra de redécouvrir cet auteur de Crime et Châtiment sous toutes ses facettes.
    Kuznechnyy pereulok, 5/2
  • Le musée-appartement d’Anna Akhmatova.
    Liteyniy avenue, 53
  • Le musée-appartement de Sergueï Kirov permettra de traverser l’histoire politique russe, mais aussi et surtout soviétique. Sergueï Kirov était un ancien Premier secrétaire du Parti Communiste de Leningrad (ancien nom de la ville). L’intérêt historique majeur de cet homme réside en ceci qu’il fut une menace pour Staline. Kirov fut assassiné en 1934 bien que l’on ne sache toujours pas qui a pu commanditer ce meurtre.
    Kamenoostrovskiy prospekt, 26/28
  • Le musée d’histoire politique de Saint-Pétersbourg permet de retracer toute l’histoire politique Russe depuis l’empire jusqu’à l’époque moderne.
    Rue Kouïbisheva, 2-4
  • Le musée d’ethnographie et d’anthropologie Pierre Le Grand.)
    Situé à la pointe de l'île Vassilievski
  • Le palais Sheremetiev et musée de la musique.
    Naberezhnaya reki Fontanki, 34
  • Le musée de Zoologie et d’histoire naturelle.
    Ouniversitetskaïa naberejnaïa 1
  • Le musée Chaliapine, chanteur d’opéra.
    rue de Perm, 2 b
  • Le musée appartement de Rimski-Korsakov.
    Zagorodnyy prospekt, 2, Saint-Pétersbourg
  • Le musée de l’Arctique et de l’Antarctique, abrité dans l’ancienne église Saint-Nicolas permet de découvrir les expéditions, les faunes et flores, les découvreurs, les voies maritimes, l’importance de ces territoires dans les équilibres terrestres.
    Ulitsa Marata, 24-a

Et la liste est encore longue des musées de cette ville très nettement ancrée dans la culture russe, soviétique puis à nouveau russe. Visiter Saint-Pétersbourg et ses musées, c’est plonger totalement dans tout ce qui a construit ce peuple russe, cette civilisation richissime, mais aussi dans ce qui aurait pu la détruire.

Autour de Saint-Pétersbourg

Fontaines du Palais Peterhof Palais de Peterhof
Où ? Situé à environ 30 km de Saint-Pétersbourg. Ulitsa Razvodnaya, 2 Peterhof
Métro + bus : M° Leninskiy Prospekt puis Minibus 103 (K-224) et 420. ou M°Prospekt Veteranov puis Minibus 343 et 639–?
Téléphone : +7 812 450 56 52
Site web : peterhofmuseum.ru
Horaires des visites : du mardi au dimanche inclus (fermé le lundi) de 10:30 à 18:00
Tarif : 1000 RUB soit 12,86€ par adulte (gratuit pour les enfants de moins de 16 ans).

Fondée au début du XVIIIème siècle par le Tsar Pierre le Grand, et situé à 30km de Saint-Pétersbourg, Peterhof avait été prévue à l'origine pour devenir la résidence royale d'été la plus splendide. Ses parcs merveilleux, ses 176 fontaines, ses palais majestueux, ses statues dorées des dieux et héros antiques, ses collections remarquables de sculptures et de peintures font de Peterhof un véritable temple dédié à l'art, un lieu unique dans le monde. Après 1917 l'ensemble de Peterhof a été transformé en musée d'architecture et d'art. De nos jours, Peterhof est devenue le centre le plus attrayant pour de nombreux visiteurs russes et étrangers de passage dans la région de Saint-Pétersbourg.
© photo Alex 'Florstein' Fedorov , fr.wikipedia.org/

Catherine Palace in Tsarskoe Selo Palais Catherine à Pouchkine (“Tsarskoïe Selo” (le bourg du Tsar))
Où ? Situé à 25km du centre ville de Saint Petersbourg. Garden St, 7, Pushkin Sankt-Peterburg, Russie, 196601
Site web : tzar.ru

Palais baroque du XVIIIe siècle qui se trouve à Pouchkine (l’autre nom “Tsarskoe Selo” (le bourg du Tsar)) sur un vaste domaine. L’histoire de cette résidence débute en 1710, lorsque Pierre le Grand offrit “ un petit cadeau ” à son épouse, future impératrice Cathérine I. Catherine I décida d'établir à Pouchkine sa résidence d'été. Pouchkine est une petite ville trés agréable à visiter avec son superbe Palais Catherine, ses beaux parcs et ses belles maisons en bois.
© photo Alex 'Florstein' Fedorov , fr.wikipedia.org/

Façade du Palais de Pavlovsk donnant sur le parc. Palais de Pavlovsk.
Où ? Situé à 33km de Saint Petersbourg. Sadovaya Ulitsa, 20, Pavlovsk, Sankt-Peterburg, Russie, 196621
Il s'agit d'une autre résidence d'été appartenant au tsar Paul I et qui porte le nom de Pavlovsk. C’est en 1777 que les terres situées le long des rives de la Slavianka ont été offertes par Catherine II à son fils Paul qui était l’héritier du trône. Vers le milieu du XIX s., Pavlovsk est devenu un des plus beaux domaines aussi bien de Russie que d’Europe, mais cette résidence a beaucoup souffert durant l’invasion allemande en 1941, les travaux de restauration se poursuive encore aujourd’hui.
© photo fr.wikipedia.org

Comment visiter Saint-Pétersbourg ?

Même s'il est tout à fait envisageable de visiter la ville à pieds, nous ne vous le conseillerons pas compte tenu de grandes distances qui peuvent séparer les sites touristiques. De plus, la circulation routière sur les grands axes est assez chaotique et dangereuse pour les piétons. C'est pourquoi il vous faudra plutôt privilégier soit les bus touristiques soit le métro pour partir explorer la ville en profondeur et en toute sécurité.

Sur la carte ci-dessous vous aurez un aperçu rapide de l'emplacement de votre bateau de croisière par rapport au centre-ville et ses principales attractions touristiques. Votre compagnie vous proposera sûrement un service de navette payant qui vous conduira au centre-ville depuis votre terminal de croisière. Mais sachez que vous pouvez emprunter sinon le bus n ° 158 assurant la liaison entre le terminal 3 et la station de métro Primorskaya. De là, vous pourrez rejoindre n'importe quel site ou arrêt faisant partie des itinéraires de bus touristiques.

Carte Saint Pétersbourg distance par rapport au terminal de croisière

Le bus touristique : 15.76 € par personne pour 1 journée (arrêts illimités)

Bus touristique city-sightseeing à Saint Pétersbourg

Le bus touristique reste de loin le moyen de transport que nous privilégions pour une première visite de la ville ou pour les familles et les croisiéristes peu aventureux. Il vous permettra de visiter les principaux lieux touristiques de la ville. Valable deux jours pour un tarif de 15.76 € par personne, il vous permettra de visiter la ville en toute liberté et tranquillité sans vous stresser. Le mieux est d'ajouter à votre billet de bus une croisière afin de profiter à la fois de splendides vues depuis le Neva, mais également de mieux appréhender et de vous familiariser avec la géographie de ville. Nous vous conseillons donc de commencer par cette croisière pour avoir une meilleure vue d'ensemble des lieux et visites qui vous attendrons lors de votre périple urbain. Il vous faudra débourser seulement 35.46 € pour une journée illimitée de bus et une croisière.

Le Bus Touristique Saint-Pétersbourg de la compagnie city-sightseeing comprend 2 lignes et 31 arrêts.

Pour réserver à l'avance vos billets rendez-vous ici : https://city-sightseeing.com/fr/

Carte des arrêts du bus touristique

Le Métro : 0,58 €/personne le trajet

La station de métro Plochtchad Vosstania à Saint Pétersbourg
© photo A.Savin , fr.wikipedia.org/

Avec ses 118,5 km de lignes, le métro de Saint-Pétersbourg est le deuxième plus grand en Russie, tout juste après celui de Moscou. Il comporte 5 lignes desservant au total 69 stations. Le métro à Saint-Pétersbourg est le moyen le plus économique et efficace de se déplacer dans la ville et de rejoindre les sites touristiques. De plus, c'est en soit une véritable attraction touristique majeure en raison des incroyables décorations ornant les murs des stations. Néanmoins, cela reste un mode de transport dédié selon nous aux croisiéristes et voyageur chevronnées. En raison de sa profondeur et des transferts entre lignes qui peuvent impliquer de longue marche de plus de 10 minutes, réfléchissez-y donc à deux fois avant de vous y engouffrer surtout si vous voyagez en famille.

Les métros sont assez rapides et fonctionnent fréquemment. Aux heures de pointe, il ne vous faudra attendre seulement que 30 secondes avant le prochain train. Les tarifs sont RUB45 soit 0,58 € par entrée, quelle que soit la distance parcourue. Vous pouvez acheter des billets valables pour plusieurs voyages. À titre d'exemple, un billet valable pour 10 voyages est au tarif de 355 RUB soit 4,57 € (à utiliser dans les 7 jours suivant l'achat).

Vous trouverez plus d'informations pratiques concernant le métro à Saint-Pétersbourg sur le site officiel du métro : metro.spb.ru/en

- Téléchargez ici le plan du métro de Saint-Pétersbourg

Déposer un avis sur votre escale à Saint-Pétersbourg

Poser une question ou laisser un avis sur cette escale :

Pourquoi réserver chez nous ?

Frais de dossier
GRATUIT
Des prix bas
GARANTIS
Des promotions
EXCLUSIVES
Assurance
ANNULATION
Paiement sécurisé
EN 4 FOIS
A votre écoute
7jours/7jours

Des facilités de paiement

Paiement par chèques vacances
Chéques vacances
accéptés
Paiement par Paypal
Paiement possible
via Paypal
Paiement par chèque bancaire
Paiement possible
en chèque
Payer en plusieurs fois
Paiement possible
en 4 FOIS
Payer par virement bancaire
Paiement possible
par virement
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
par carte bancaire