Chercher une croisière
Avis et note du site okcroisiere
Frais de dossier
GRATUIT

Des prix bas
GARANTIS

Des promotions
EXCLUSIVES

Assurance
ANNULATION

Paiement sécurisé
EN 4 FOIS

A votre écoute
7jours/7jours

Préparez votre escale à Héraklion


Le port d'Héraklion et son terminal de croisière

"Knossos, grande ville éclatante de ce roi Minos que le grand Zeus, toutes les neuf années, prenait pour confident ", L'Odyssée d'Homère

Bateau de croisière dans le port d'héraklion

© photo From the archive of Heraklion Port Authority.

Héraklion est la plus grande ville portuaire et capitale de la Crète, en Grèce. Avec ses 175 000 habitants, c'est également l'une des plus grandes villes de Grèce. De part sa position géostratégique en Méditerranée, elle dispose d'un important port maritime avec de nombreuses liaisons de ferries. Ces ferries desservent régulièrement les îles grecques de Ios, Paros, Mykonos, Rhodes et Santorin. Le port offre également des liaisons quotidiennes vers le continent dans le port de Pirée-Athènes. Avec ses nombreux sites touristiques, le port est devenu une escale de croisière très prisée par les armateurs.

Parmi les attractions touristiques, les plus populaires près d'Héraklion, se trouvent les ruines du palais de Minos connu sous le nom de Palais de Knossos ou Cnossos datant de l'époque minoenne (3650-1450 av. J.-C.). Bien qu'il n'y ait aucune preuve archéologique, Knossos aurait pu jouir d'un port et d'un accès à la mer à Héraklion dès 2000 av. J.C.

vue aérienne du port d'héraklion

© photo From the archive of Heraklion Port Authority.

En 2016, le port d'Héraklion et son terminal de croisière ont vu débarquer plus de 220 000 passagers. Le port de croisière d'Héraklion est suffisamment vaste et dispose de plusieurs jetées permettant à de nombreux bateaux de croisière d'accoster en même temps. Le nouveau terminal de croisière s'étend sur une superficie totale de 2500 m2 et dispose de toutes les installations et personnels nécessaires pour effectuer le débarquement des passagers en toute sécurité. Le terminal possède également une zone d'enregistrement séparée dédiée à l'embarquement des passagers ce qui favorise une certaine fluidité et rapidité dans le déplacement des passagers.

Une connexion Wi-Fi gratuite est mise à disposition des voyageurs dans le terminal de croisière.

Terminal de croisière d'héraklion

© photo From the archive of Heraklion Port Authority.

Situé à l'extérieur des remparts de la ville à côté du port et de la marina vénitienne, le port reste extrêmement proche du cœur de la ville, à moins d'un kilomètre au nord-est de la principale zone touristique. Le centre-ville historique d'Héraklion est accessible à pied. En effet, la plupart des attractions de la ville sont situées à seulement à 20 minutes à pied des bateaux de croisière. Les passagers peuvent emprunter des navettes gratuites qui les conduiront jusqu'à la sortie du port, ce qui est bien pratique surtout pour les bateaux accostant assez loin du terminal. Pour vous rendre sur le site de Knossos, vous aurez besoin de choisir un transport. Nous vous invitons à lire notre section utile pour tous les détails concernant vos déplacements à Héraklion.

Héraklion en bref

Bienvenue à héraklion

© photo From the archive of Heraklion Port Authority.

Le premier contact que vous aurez avec Héraklion sera équivalent à un choc électrique, tant la ville est si densément peuplée. Néanmoins, avec un second regard, Héraklion vous apparaîtra très vite comme plus amicale, avec ses innombrables rues piétonnes qui vous inviteront à des promenades sans fin jusqu'au cœur de la ville, le long de ses imposants murs vénitiens, et jusqu'à la forteresse de Koules et le phare du port.

Si le temps de votre escale vous le permet, vous pourrez profiter des stations balnéaires et les villages de montagne aux alentours, comme Koutouloufari à Hersonissos, Mochos à Malia ou encore Fodele près d'Agia Pelagia.

Lorsque vous déposerez sur la ville un troisième regard, vous découvrirez toutes les richesses historiques de la ville. Les traces incroyables laissées par la civilisation minoenne, se révéleront tout à coup à vous. La plupart des vestiges de cette ancienne civilisation sont situés à Knossos, Malia, Archanes et Tylissos.

Installé dans l'une des terrasses des vieux cafés traditionnels des villages de montagne, Ano Asites, Smari, Kera ou Lyttos, vous serez très vite comme hypnotisé par l'ambiance paisible ces lieux. En quittant le port de votre escale, une bouteille de raki sera certainement cachée au fond de vos bagages, tandis que dans vos souvenirs, Héraklion aura trouvé une place de choix avec sa beauté exceptionnelle et l'accueil de ses habitants.

Héraklion est à la fois la plus grande ville urbaine de Crète, la capitale de la région et le centre économique de l'île. Au-delà de la Crète, la ville est devenue au fil du temps.

Le centre du commerce maritime et un pôle scientifique de premier plan en Méditerranée orientale. Ces richesses sont renforcées par sa position géopolitique stratégique dans cette partie de la Méditerranée, reliant trois continents et mêlant de nombreuses cultures différentes.

La ville compte plus de 150 000 âmes et s'étend sur une superficie de 120 km2. Elle jouit d'un climat méditerranéen tempéré. Héraklion est le berceau de la première civilisation européenne de la période minoenne 3 000 ans avant J.C., dont le gouvernement siégeait dans le palais minoen de Knossos. De nos jours, l'économie locale repose essentiellement sur le tourisme, l'agriculture et le commerce maritime.

La ville a su préservé et transmettre son long héritage historique grâce à ses nombreux musées de premier plan comme le musée archéologique d'Héraklion, le musée d'histoire de Crète, le musée d'histoire naturelle et les musées de la bataille de Crète. Elle est le siège d'institutions académiques mondialement renommée comme l'Université de Crète et les collèges technologiques, et d'autres grands centres de recherche, tels que la Fondation pour la recherche et la technologie (FORTH), le Parc technologique (Parc scientifique et technologique de Crète STEP-C ), le Centre de recherche marine et aquarium Crète (CretAquarium).

Ses infrastructures n'ont rien à envier à celles du continent en Grèce. Elle dispose en effet du deuxième aéroport international du pays, le "NICK KAZANTZAKIS", d'un grand port avec un terminal de croisières moderne, de deux hôpitaux (HÔPITAL UNIVERSITAIRE PAGNI et le Venizelio).

De la période minoenne, la région est associée à des avancées techniques. Selon la légende, Daedalus et son fils Icare ont mis au point la première machine volante de l'humanité avec des ailes de plumes fixées à la cire. Cette ingénieuse invention, a été marquée par le vol et la mort tragique d'Icare, qui victime de son enthousiasme juvénile, vola trop près du soleil. Selon un autre mythe, Talos, le géant de bronze, œuvre d'Héphaïstos, est considéré comme le premier robot de l'histoire de l'humanité. Cet automate, considéré comme le gardien de la Crète, était chargé de d'effectuer trois fois par jour le tour complet de l'île et d'anéantir toute tentative d'intrusion pour le compte du légendaire rois de Crète Minos.

De nos jours, la ville d'Héraklion abrite d'importantes institutions de recherche, dont l'Institut de recherche technologique, qui est l'un des centres de recherche les plus performant, équipé et doté des meilleurs chercheurs et scientifique du pays.

Comment ne pas citer également le Centre Hellénique pour la Recherche Maritime (CHRM), et son aquarium "Cretaquarium" spécialisé dans la biodiversité de la Méditerranée.

Les milliers d'étudiants de l'Université de Crète à ceux des nombreux Instituts de Techonologie, insufflent à la ville une grande vitalité.

Un peu d'histoire

Ancienne carte d'Héraklion

Vue d'Héraklion, alors appelée Candie, en 1669 peu avant que les Vénitiens ne rendent la ville aux Turcs. © photo fr.wikipedia.org

La ville a été fondée en 824 par les Arabes sous le nom de Kandar. Ils la vendirent ensuite en 1204 aux Vénitiens qui ont reconstruit entièrement la ville en y incorporant de massives fortifications dont beaucoup sont encore intactes de nos jours comme le petit port fortifié de Koules. Les Vénitiens firent d'elle la place principale de l'île. Sous la domination vénitienne, le port prospéra et la ville attira de nombreux savants et artistes qui débarquèrent sur l'île pour rejoindre la fameuse université de Sainte-Catherine. C'était l'époque de la célèbre école de peinture crétoise, d'où émergea son peintre le plus célèbre Domenikos Theotokopoulos, mieux connu sous la dénomination d'El-Greco.

Elle fut défendue de 1648 à 1669 contre les Turcs. Louis XIV envoya, sous le commandement du duc de Beaufort, un secours de 6 000 hommes, dont 500 périrent avec leur chef. Après 22 ans de siège, la ville commandée par Morosini capitula et se rendit au grand Vizir ottoman Achmed Kremprulu. Les Ottomans contrôlèrent alors la ville durant les deux siècles suivants. La ville a gardé son caractère oriental encore très présent de nos jours. C'est finalement en 1913, que la ville d'Hercule fut incorporé au royaume de Grèce, et retrouva son nom originel.

Les meilleures attractions et excursions touristiques à faire à Héraklion

Profitez d’une balade dans les ruelles animées de la ville pour visiter quelques-uns des remarquables musées qui croiseront votre route. Dans le musée Archéologique, situé sur la place Eleftherias, vous pourrez contempler l’une des plus riches collections au monde des trésors minoens découverts sur l’île, et une grande partie des fresques de Knossos. Vous y découvrirez aussi des artefacts datant du Néolithique et de la grande époque romaine.

Le musée d’Art Chrétien, niché au cœur de l’Eglise Aghia Ekaterini, abrite des icônes splendides provenant de nombreux lieux de culte crétois, qui côtoient manuscrits et incunables, peintures murales et objets de bois et de pierre taillées etc... Si la mythologie vous intéresse, vous ne pouvez envisager de quitter Héraklion pour reprendre votre croisière sans une visite au palais de Knossos, le plus célèbre des sites archéologiques crétois, édifié à l’âge de bronze, indissociable de la légende du roi Minos, qui aurait fait construire le labyrinthe du palais par Dédale pour y enfermer le minotaure... Ses fresques vives, célébrant le règne animal et végétal, sont saisissantes, notamment la fresque de tauromachie. Vous pourrez aussi vous laisser surprendre par les pithoi de Knossos, ces innombrables jarres immenses qui ne cessent de questionner les archéologues depuis la découverte de Knossos à la fin du XIXe siècle.

Parmi les incontournables, on peut citer la plage d'Amoudara. C’est l’endroit conseillé pour se détendre et pratiquer des sports nautiques. Elle se trouve loin de la cohue, à environ 5 km de la cité.

À voir à Héraklion

Vases du style de Kamares, Musée archéologique d'Héraklion Musée archéologique d'Héraklion
Adresse : 2, rue Xanthoudidou & Hatzidaki, Place Eleftherias, Héraklion 712 02, Grèce
Téléphone : +30 28102 79000
Site web : heraklionmuseum.gr
Horaires des visites : du 25 Avril au 31 Octobre, tous les jours de 08:00 à 20:00 ; du 1er Novembre au 24 Avril, le lundi de 10:00 à 17:00 et du mardi au dimanche de 09:00 à 16:00.
Prix : de Novembre à Mars 5€ du 1er Avril au 31 Octobre 10€. Entrées gratuites le 6 Mars(en mémoire de Melina Mercouri), les 18 Avril et 18 Mai (journée internationale des musées), le dernier week-end de Septembre, le 28 Octobre et enfin tous les premier dimanche du mois entre le 1er Novembre et le 31 Mars.
Conseil : vous pouvez prende un billet combiné Musée archéologique d'Héraklion + Knossos pour 16€ (tarif réduit 8€).
Considéré comme le deuxième plus grand musée de la Grèce, sa visite est un passage obligé si vous faites escale à Héraklion. Vous pourrez y admirer d'admirables collections issues de fouilles anciennes (depuis 1883) mais également plus récentes avec des pièces inédites provenant des sites de Poros, Gouves, Galatas... Ces pièces d’une très grande richesse sont pour la plupart présentées dans l'ordre chronologique. Il vous sera donc assez facile de vous repérer dans cette histoire riche et mouvementée. Le musée abrite également une collection impressionnante de fresques minoennes qui témoignent encore aujourd'hui d'une vie sophistiquée empreinte d'art de la part de ce peuple illustre.
© photo Bernard Gagnon, fr.wikipedia.org

Exposition au musée d'histoire naturelle de la Crète Le musée d'histoire naturelle de la Crète
Adresse : 27, avenue Sofokli Venizelo, Héraklion
Téléphone : +30 2810 282740
Site web : nhmc.uoc.gr/en
Horaires : du lundi au vendredi de 9h à 21h et de 10h à 20h le week-end.
Prix : 7,50 € par adulte, enfants et séniors 4,50 €.
Le musée d'histoire naturelle de la Crète est situé au 27, avenue Sofokli Venizelo, sur la route côtière.
Le musée est installé dans un bâtiment néoclassique datant de 1903, qui appartenait à Andreas Kalokairinos. Il l'a cédé à la Société des études historiques de Crète pour être transformé en musée en 1952.
Le musée est dédié à la faune et la flore de la région. En partenariat avec l'Université de Crète, le musée a mis en scène sur 4 niveaux des reconstitutions grandeur nature de tout l'écosystème méditerranéen. Certains animaux vivants y sont également exposés. Parmi les moments phares de la visite, vous découvrirez une reconstitution du Dinotherium haut de 5 m pour une longueur de 7 m, et une expérience à forte sensation qui vous fera vivre les secousses d'un tremblement de terre, telles qu'on put le vivre les habitants de la Crète le 12 octobre 1856 avec une très forte magnitude de 8,2, qui ravagea la majorité des habitations et des édifices de l'époque.
© photo http://www.nhmc.uoc.gr/en

La Fontaine de Morosini à Héraklion en Crète, Grèce. Fontaine Morosini
Adresse : Place El. Venizelou, Heraklion 712 02, Grèce
La Fontaine Morosini, la célèbre fontaine des lions, est l'œuvre du Provveditore Generale (surintendant) Francesco Morosini et des ingénieurs Zorzi Corner, Raffaello Monnani et Francesco Basilicata. La fontaine a été construite non pas à des fins esthétiques, mais pour fournir de l'eau potable à la population d'Héraklion alors assoiffée. En effet, Héraklion ne possédait pas de sources, et ses habitants utilisaient des puits et des citernes d'eau de pluie.
Grâce à Morosini, l'eau limpide d'Archanes sur le mont Juktas coula jusqu'à Héraklion le long d'un aqueduc de 15 kilomètres de long. Sa construction a duré 14 mois et la fontaine a été inaugurée le 25 avril 1628, le jour de la fête de Saint-Marc, patron de Venise.
Le bassin de la fontaine repose sur une base circulaire et est composé à sa base de huit orifices, ce qui permettait à de nombreuses personnes de remplir leurs bocaux simultanément. Environ cinq personnes pouvaient tremper leurs pots dans la fontaine dans chaque orifice.
Les orifices de la fontaine sont ornés de sculptures représentant des scènes de la mythologie grecque mettant en action des êtres aquatiques mythiques (tritons, dauphins, nymphes ...). Au centre de chaque orifice, se trouvaient les armoiries du doge, du duc, des conseillers et de Morosini lui-même.
Au centre de la fontaine, sur un piédestal octogonal sur-élevé, reposent quatre fiers lions assis avec de l'eau qui coule de leurs bouches. Le lion n'est pas un animal habituellement représenté sur les fontaines, car il n'a aucun rapport avec le monde aquatique, mais dans ce cas précis il symbolise de la puissance vénitienne.
Au sommet de la fontaine trônait une statue en marbre colossale de Poséidon avec son trident, chef-d'œuvre d'un artiste local. La statue a été enlevée ou détruite.
La fontaine Morosini est la dernière section du grand aqueduc d'Héraklion. Sous ses fondations, se trouve un réservoir souterrain contenant l'eau transporté le long des aqueducs de surface et souterrains d'Archanes, à 15 kilomètres de là. La manière ingénieuse avec laquelle les Vénitiens ont réussi à faire couler l'eau des gueules des lions sans utiliser un système de pompage du réservoir est impressionnante.
En raison de la différence d'altitude entre Archanes et Héraklion, l'eau a coulé naturellement vers le réservoir souterrain présent sous la fontaine. Le réservoir était relié à la fontaine par une structure pyramidale avec une base large et un sommet étroit, augmentant ainsi la pression de l'eau et la forçant naturellement à jaillir des gueules des quatre lions.
Durant la domination ottomane, des trous ont été forés dans les orifices de la fontaine pour permettre le lavage rituel musulman du visage, des mains et des pieds avant la prière dans la mosquée. En 1847, des colonnes de marbre ont été ajoutées autour de la fontaine. Au sommet, se trouvait une plaque de marbre avec une inscription en l'honneur du Sultan Ottoman Abdul Mecit. La fontaine a été restaurée dans son état d'origine, sur décision du Conseil municipal, en 1900.
© photo Moonik, fr.wikipedia.org

La Fontaine de Morosini à Héraklion en Crète, Grèce. Cathédrale Agios Minas
Adresse : Rue Agiou Mina, Place Kornarou, Héraklion
Téléphone : +30 281 028 2402
Saint Minas (Agios Minas en grec) est le saint patron d'Héraklion et sa fête, célébrée le 11 novembre, est un jour férié. Pour vous rendre à la cathédrale de Saint Minas, il vous faudra marcher le long des rues Vikela et Agiou Mina, une promenade d'une durée de cinq à dix minutes au maximum.
Devant la cathédrale de Saint Minas, se trouve une grande place pavée. À la gauche de la Cathédrale, se trouve la petite église Agios Minas. Cette église, petite Saint Minas comme la nommaient les locaux à l'époque ("mikros Agios Minas" en grec), fut construite en 1735.
Saint Minas a été sacralisé saint patron d'Héraklion durant l'occupation turque. La très forte rivalité religieuse entre Crétois et Turcs, arriva à son paroxysme avec les actes de violence musulmans contre les chrétiens. Le dimanche de Pâques 1826, lorsque les chrétiens se sont rassemblés à l'église pour assister au service de la résurrection, une foule musulmane s'est formée pour les massacrer. Un officier âgé à cheval, ressemblant à leur plus féroce guerrier, Ayan Agha, est intervenu, calmant et dispersant la foule. Les chrétiens attribuèrent cette intervention à un miracle de Saint Minas, persuadés qu'il s'agissait de Saint Minas et non Ayan Agha, qui s'était interposé face aux Turcs.
Depuis cette évènement tragique, St Minas est représenté comme un général romain à cheval et honoré en tant que saint patron d'Héraklion. Dans son livre "Agios Minas" (1939), Georgios Syllamianakis soulève le fait que Minas était considéré comme le protecteur de la ville non seulement par les chrétiens, mais aussi par les Turcs, qui le craignait et respecter.
L'église échappa miraculeusement aux lourds bombardements d'Héraklion le 23 mai 1943. Une bombe qui tomba dans la cathédrale n'explosa pas. Ce miracle est également attribué à la protection de St Minas.
Les travaux de l'imposante cathédrale de Saint-Minas, l'une des plus grandes de Grèce, débutèrent le 25 mars 1862 en signe de gratitude des citoyens pour la protection de la ville par le saint. L'emplacement exact du site aurait été indiqué par un moine suite à une vision de St Minas.
La cathédrale a été construite par Athanassios Moussis, l'architecte d'Agios Titos et la caserne de la place Eleftherias, qui abrite aujourd'hui la préfecture et le palais de justice.
La cathédrale fut inaugurée en grande pompe en 1895, par l'évêque Timotheos Kastrinoyiannis. Bien que la Crète était encore sous la domination turque, les célébrations pour la nouvelle cathédrale de Saint Minas ont duré trois jours.
Le nom Minas est rare à Héraklion, ce qui semble étrange pour une ville dont il en est le saint patron. Pendant l'époque de la domination turque, des enfants illégitimes étaient souvent laissés sur les marches de l'église de Saint Minas. L'église prit soin des enfants et donna aux garçons le nom de Minas. Ainsi, pendant de nombreuses années à Héraklion, le nom Minas était associé aux personnes nées hors mariage. C'est pourquoi les gens évitaient de donner ce nom à leurs enfants.
© photo Pawe?MM, fr.wikipedia.org

Façade de l'église Agios Titos à Héraklion Eglise Saint-Titus - Agios Titos
Adresse : Place Agios-Titos , Héraklion 712 02, Grèce
Téléphone : +30 281 034 6079
Site web : agiostitos.gr
L'église de Saint Titus à Héraklion, est l'un des monuments les plus importants et remarquables du centre de la ville. Elle est située sur la belle place Agios-Titos entourée de quelques cafés et bars.
Fondée en 961, l'histoire de cet édifice religieux est à l'image de celle tout aussi tourmentée de la Crète. Tantôt transformée en temple catholique sous la domination vénitienne, qu'en mosquée sous le joug ottoman. Elle a été érigée en l'honneur de Saint Titus. Saint Titus était un disciple de l'apôtre Paul et le premier évêque de Crète.
À la chute d'Héraklion face aux Turcs, toutes les reliques de l'église furent déplacées à Venise, où elles reposent toujours aujourd'hui. La seule exception est celle du crâne de St Titus, qui a été restitué à Héraklion en 1966 et est maintenant conservé dans un reliquaire d'argent au sein de l'église.
Durant la période de domination ottomane, l'église de Saint Titus a été convertie en mosquée par le Vizir Fazil Ahmet Kiopruli, et pris le nom de Mosquée Vezir Tzami.
Le grand tremblement de terre de 1856 a totalement détruit l'église. Elle fut reconstruite en 1869 à la demande du grand Vizir Ali Pacha par l'architecte Athanasios Moussis, qui a également conçu la cathédrale orthodoxe de Saint Minas et la caserne de la place Eleftherias.
Le minaret de Saint Titus a été démoli dans les années 1920, lorsque les derniers musulmans ont fui Héraklion. Elle est devenu depuis 1926 une église orthodoxe dédiée au culte de l'apôtre saint Titus.
© photo agiostitos.gr

Forteresse de Koules La forteresse Vénitienne de Koules
Horaires : du mardi au dimanche de 8h30 à 15h00 (fu 1er novembre au 31 mars) en hiver et jusqu'à 19h00 en été.
Prix : 2 € par personne.
Site web : koules.efah.gr
La forteresse vénitienne de Koules domine l'entrée du port vénitien d'Héraklion. Les Vénitiens la surnommaient la "Forteresse de la Mer" (Castello a Mare ou Rocca a Mare), mais aujourd'hui elle est mieux connue sous son appellation turque, Koules, dérivé du nom composé turc Su Kulesi ("forteresse des mers"). C'est l'un des monuments les plus emblématiques et les plus aimés de la ville, on peut aisément dire qu'il s'agit du symbole d'Héraklion.
De nos jours, la forteresse de Koules se dresse fièrement vers la mer de Crète, nous rappelant le glorieux passé vénitien. Selon la légende, elle serait hantée par les âmes des rebelles crétois qui furent cruellement torturés dans ses joules sombres et humides.
Il est très difficile de connaître les origines précises de sa fondation, mais ce qui est sûr, c'est un port dans une position aussi stratégique en Méditerranée ne pouvait rester longtemps sans défense.
Il est fort probable que la forteresse originelle fut érigée sur le site de Koules durant la période de la domination Arabe (IXe-Xe s.).
La forteresse est un édifice de deux étages composé de 26 pièces. Elle comportait à l'origine cinq casemates au rez-de-chaussée. Mais l'utilisation des canons à l'intérieur de la forteresse est devenue rapidement problématique, en raison du champ de vision très limité à travers les étroites embrasures et de la fumée dense et étouffante produite lors des tirs. Les canons ont donc été déplacés sur des plates-formes ouvertes à l'étage supérieur et les casemates ont été abandonnées.
Le rez-de-chaussée abritait également une prison et diverses zones de stockage pour la nourriture et les munitions.
La forteresse de Koules ne joua pas un rôle particulièrement déterminant lors du siège turc de Chandax (1646-1669), les batteries turques, stratégiquement bien positionnées, neutralisèrent assez rapidement sa puissance de feu et les Turcs prirent aussitôt le contrôle de l'entrée du port.
Vous pourrez apercevoir sur les murs extérieurs de la forteresse un lion, symbolisant la puissance de lé République de Venise.
Aucune modification majeure n'a été effectuée à Koules durant la période de la domination turque. Les Turcs édifièrent une plus petite forteresse, connue sous le nom de Little Koules, en face de Koules. Malheureusement, ce monument a été démoli en 1936, lors de la modernisation de la ville.

Rue du 25 Aôut dans le centre d'Héraklion Rue du 25 Aôut (Odos 25 Avgoustou)
Idéale pour une ballade dans le vieux centre d'Héraklion, cette balade vous permettra en outre de visiter certaines des principales attractions touristiques de la ville comme la fontaine Morosini ou l'Eglise Saint-Titus... La rue du 25 août, l'artère centrale d'Héraklion, part du carrefour Meidani ou Nikiforou Foka Square pour s'enfoncer dans la vieille ville jusqu'au port et à la forteresse de Koules. Elle longe la Basilique Saint-Marc, la Loggia et l'église Saint-Titus. En vous rapprochant du port, vous sentirez la fraîcheur de la brise marine. À la fin de la rue et dans la ruelle parallèle d'Agios Dimitrios, vous trouverez de nombreux "ouzeris" servant de délicieux fruits de mer.
La rue du 25 août est une rue piétonne pavée, et possède les plus beaux bâtiments néoclassiques d'Héraklion. Aujourd'hui, ils abritent des banques, des agences de voyage et des boutiques touristiques. Ces bâtiments ont été érigés après la catastrophe de 1898, pour donner à Héraklion l'apparence d'une ville moderne. La rue était ironiquement surnommée "Odos Planis" ("rue de l'illusion"), parce que les visiteurs qui venaient du port avaient une première impression très favorable à la vue de ces édifices grandioses avant d'être cruellement déçus plus loin.
La rue du 25 août a peut-être été coupée par les Arabes au 9e ou 10e siècle. Elle a toujours été l'artère principale d'Héraklion, reliant le centre-ville au port. Au cours de la période vénitienne (13e-17e siècle), elle s'appelait Ruga Maistra (rue principale), alors qu'à l'époque ottomane elle était connue sous le nom de Vezir Tsarsi ("marché du vizir").
Elle doit sa dénomination actuelle à un événement tragique. Le 25 août 1898, fête de St Titus, une foule musulmane enragée massacra de nombreux chrétiens, dont 17 soldats britanniques et le consul britannique Lysimachos Kalokairinos.
Cet acte de violence aveugle a incité les grandes puissances à placer l'île sous leur protection, conduisant quelques années plus tard (1913) à l'Unification de la Crète avec la Grèce.

Statue d'Eleftherios Venizelos sur la place du même nom Place Eleftherias
La place Eleftherias est la place principale d'Héraklion. Elle est située près du musée archéologique, de l'hôtel Astoria, de la préfecture et de la porte de Saint George.
L'endroit où se trouve aujourd'hui la place Eleftherias a été utilisé à l'époque vénitienne comme terrain d'entraînement pour l'armée mercenaire vénitienne et s'appelait alors Campo Marzio ou Piazza d'Armi. Lorsque la porte St George a été construite au 16e siècle, la place a été rebaptisée St George Square.
En 1628, dans le cadre de l'ambitieux projet de fournir de l'eau à Héraklion par la fontaine Morosini (fontaine des Lions), un aqueduc fut construit au nord-ouest de l'hôtel Astoria, soutenu par trois arches. La place était (et est encore souvent) appelée Tris Kamares (Trois Arches). Ces arches ont été démolies par les Turcs au 19e siècle.
La place Eleftherias abritait également des greniers souterrains circulaires, dans lesquels les Vénitiens entreposaient des céréales pour faire face aux sièges. N'oublions pas qu'Héraklion a réussi à résister au siège turc pendant 22 ans.
Au début du XXe siècle, la place était la principale zone de rencontres et loisirs des habitants. Jusqu'en 1975, la place Eleftherias était le point central de la promenade dominicale.
Aujourd'hui, la place Eleftherias, avec ses services publics, son musée archéologique et ses restaurants, bourdonne de vie. C'est un lieu de rendez-vous privilégié pour les personnes âgées, bien que les plus jeunes préfèrent la place des Lions et les cafés des rues Korai et Milatou (parallèle à la rue Dedalou).
Au centre de la place Eleftherias se dresse la statue du soldat inconnu, une œuvre du XXe siècle. Les jours de fête nationale (25 mars et 28 octobre) et à l'occasion de l'anniversaire de la bataille de Crète, les autorités d'Héraklion y déposent des couronnes en l'honneur de ceux qui ont sacrifié leur vie pour la liberté.
© photo Dkoukoul, fr.wikipedia.org

Statue d'Eleftherios Venizelos sur la place du même nom Fontaine Bembo et le sebil turc
Adresse : Place Kornarou, Héraklion
Le sebil turc : en haut du marché 1866 (Odos 1866 ) se trouve la place Kornarou. Une fois sur la place, juste en face de vous se trouve le sebil de Haci Ibrahim Agha. Un sebil étaut une fontaine publique, construite par un Turc éminent, où les passants pouvaient étancher leur soif grâce à de l'eau potable. N'oublions pas que l'eau potable était très rare à Héraklion. Le sebil de la place Kornarou était le plus beau d'Héraklion. Hatzi Ibrahim Agha, qui a payé pour sa construction, a voulu que de la neige soit apportée du mont Psiloritis en été, afin que le sebil offre de l'eau glacée aux habitants assoiffés d'Héraklion.
De nos jours, le sebil a été transformée en un café, l'un des plus pittoresques d'Héraklion, où les visiteurs peuvent s'asseoir pour se reposer et se rafraîchir avec une boisson gazeuse ou un café, toujours accompagné d'eau froide, mais provenant du réfrigérateur.
La Fontaine de Bembo : à côté du sebil, la fontaine monumentale de Bembo a été conservée dans son état d'origine. Elle doit son nom au capitaine vénitien Gianmatteo Bembo, qui l'a construit entre 1552 et 1554. C'était la première fois que les habitants d'Héraklion apercevaient l'eau de source dans la ville !
La fontaine se compose d'un bec et d'un petit bassin rectangulaire. Au-dessus du bec, se trouve la statue sans tête d'un fonctionnaire romain de la région d'Ierapetra dans le sud-est de la Crète, tandis que le monument entier est décoré des armoiries de la famille vénitienne. Il est dit que cette statue sans tête possède des pouvoirs surnaturels.
© photo Bernard Gagnon, fr.wikipedia.org

Gallerie Municipale Héraklion Basilique Saint-Marc / DIMOTIKI GALLERY
Adresse : EL. Venizelou Square, Héraklion Entrée libre.
Horaires : du Lundi au Vendredi de 9h à 13h30 & 18h00 à 21h00
Téléphone : (+30) 2810399228
La basilique de Saint-Marc se trouve en face de la fontaine des Lions, sur la place Eleftheriou Venizelou au centre d'Héraklion. Elle abrite de nos jours la galerie d'art municipale et est ouverte au public tous les jours de la semaine. Vous pourrez y admirer une exposition sur les fresques byzantines crétoises ainsi que d'autres expositions temporaires qui y sont régulièrement organisées.
Dès les premières années de la domination vénitienne, au XIIIe siècle (1239), les Vénitiens, souhaitant asseoir leur domination sur leur nouvelle colonie de Candie et exprimer en même temps leur gratitude et leur amour pour Venise, construisirent une basilique dédiée à leur saint patron, Saint-Marc. C'était là que se tenaient les cérémonies officielles de l'administration vénitienne et où les nobles et aristocrates vénitiens étaient enterrés.
Au coin sud-ouest de la basilique, se trouvait une grande tour avec une grande horloge donnant sur la place des Lions. Ce clocher était une copie de celui de la place Saint-Marc de Venise.
La basilique de Saint-Marc a survécu aux divers tremblements de terre qui ont secoué Héraklion au cours des siècles, avec seulement quelques réparations mineures. Sous la domination turque, elle fut convertie en mosquée Defterdar, en l'honneur de Defterdar Ahmet Pacha, trésorier suprême de l'époque. Les Ottomans démolirent le clocher et érigèrent à la place un minaret, qui fut démoli à son tour après la libération de la Crète par la population locale, dans leur désir d'effacer tous les symboles de l'occupation turque.
La Société pour les études historiques de Crète a restauré le bâtiment sous sa forme originelle en 1956.

Autour d'Héraklion

Exemple de reconstitution proposée par Arthur Evans, palais de Knossos Palais de Knossos
Adresse : situé à seulement 5 km au sud est d'Héraklion, facilement accessible en vus ou taxi à la sortie du terminal de croisières.
Horaires : de novembre à mai entre 8:00 et 15:00 de juin à octobre entre 8:00 et 19:00
Prix : 6€ par adultes Durée de la visite : comptez bien 2h à 2h30 pour la visite des ruines.
Site web et réservation des billets d'entrée : visitknossos.com
Conseils : afin d'éviter les foules de touristes, il est préférable d'être sur place à l'ouverture dès 8:00 ou après 15:00 en été. Vous pouvez rejoindre le site de Knossos en utilisant la ligne rouge du bus touristique à la sortie du port de croisière.
C'est une visite incontournable, car il s'agit d'un site archéologique de premier plan, témoignant de la grandeur et la sophistication des civilisations minoenne et mycénienne. Lors de votre croisière en Crète, vous aurez le choix entre une excursion dans ce lieu mythique de l'île ou décider de ne pas choisir une visite guidée. Si vous préférez la jouer solo, nous vous conseillons vivement de vous procurer un plan du palais.
Le palais de Knossos est le site archéologique le plus important et le plus connu de la civilisation minoenne. Selon la légende, il s'agirait du siège du légendaire roi Minos. Le palais est également associé à d'autres légendes passionnantes, tels le labyrinthe enfermant le Minotaure ou encore la fabuleuse épopée de Daidolos et Icare.
Le site a été habité de la période néolithique (7000-3000 av. J.-C.) jusqu'à l'époque romaine. Des tablettes mycéniennes datant du 14e siècle av. J.C. mentionne le site comme la ville de "ko-no-so".
Knossos a été découvert en 1878 par Minos Kalokairinos. Sir Arthur Evans a conduit des fouilles intensives sur le site entre 1900 et 1931, mettant en lumière le palais, une grande partie de la ville minoenne et les cimetières. La restauration du palais dans sa forme actuelle a été entreprise par Arthur Evans. Depuis, des interventions ont été réalisées dans le but de préserver les monuments découverts. Le service archéologique du ministère de la Culture effectue des travaux de consolidation, chaque fois que cela est nécessaire, ce qui illustre l'importance historique et archéologique de ce lieu pour la Grèce.
© photo Malki, fr.wikipedia.org

Aquarium Hérakion Cretaquarium (Thalassocosmos)
Adresse : Ancienne base américaine de Gournes, Héraklion, Crete 710 03, Greece. L'aquarium est situé à 14 km à l'est d'Héraklion.
Téléphone : +30 2810 337788
E-mail : thalassocosmos@cretaquarium.gr
Site web : cretaquarium.gr
Horaires : tous les jours de 9:30 à 21:00
Prix : 9 € par adultes, enfants de 5 à 17 ans et séniors 6€, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans.
Cet aquarium a ouvert ses portes dans l'ancienne base américaine de l'île en décembre 2005 et est le plus grand de Grèce, présentant à ses visiteurs les poissons et les écosystèmes marins de la Méditerranée. En plus d’informer les visiteurs sur les mystères des profondeurs, l’aquarium joue un rôle important dans la recherche et la conservation de la vie marine et dans la prise en charge des poissons et des animaux marins blessés. Plus de 2 500 poissons provenant de plus de 250 espèces indigènes, allant du requin-tigre aux microscopiques Hippocampes, peuvent être observés dans plus 60 bassins remplis de 1,7 million de litres d'eau de mer. Des « bassins ouverts » spécialement conçues aux expériences tactiles permettent une interaction avec les invertébrés marins. Des ateliers et des conférences sont organisés quotidiennement pour les familles.

Palais de Malia. Crète. Les ruines. Malia
Malia est située à 37 kilomètres à l'est d'Héraklion, sur la route d'Agios Nikolaos. La route principale semble diviser la ville en deux, l'ancienne Malia au pied du mont Selena et la partie la plus récente vers le rivage.
Malia est une petite ville insolite, unique en Crète. Elle était autrefois célèbre pour ses délicieuses pommes de terre. Mais les temps ont changé, les touristes ont commencé à affluer en masse en Crète et les champs de pommes de terre de Malia ont fait place à un complexe touristique.
Le tourisme a fini par créer une ville à deux visages : d'une part, le vieux Malia avec ses rues étroites, ses maisons de bougainvilliers et ses petites tavernes avec de la musique grecque traditionnelle ; et d'autre part, une station balnéaire avec ses bars, ses boîtes de nuit et sa vie nocturne endiablée jusqu'au petit matin. © photo Simon L Kozhin/????? ????? ??????????, fr.wikipedia.org

python royal à l'Aquaworld Aquarium en Crète Aquaworld Aquarium & Reptile Rescue Centre
Adresse : Filikis Etirias 7, Chersonisos 700 14. L'aquarium est situé à 25 km d'Héraklion en direction de Malia. Téléphone : +30 2897 029125
Site web : aquaworld-crete.com
Prix : 6€ par adultes, 4€ par enfant
C'est à la fois un zoo, mais également un refuge pour la faune marine et reptilienne. L'Aquaworld a ouvert ses portes en juin 1995 à l'initiative de l'écossais John McLaren qui a commencé à sauver des animaux marins blessés dans le début des années 1990. Il dirige désormais l'aquarium avec le soutien du Centre hellénique de recherche marine. C'est un véritable paradis pour les enfants qui se bousculent pour découvrir les nombreuses espèces disséminées dans les nombreux terrariums et bassins. Ce lieu est une attraction touristique très populaire, car il permet de manipuler des serpents dont d'énormes pythons, des tortues et des lézards, de participer à des séances de nourriture. Les touristes ne manquent pas de prendre la pose avec des reptiles pour des selfies mémorables. Stephania, une tortue aveugle qui vit dans le centre depuis 2000, est devenue la mascotte et une véritable star à Aquaworld !

Préparer votre escale à Héraklion

Comment visiter Héraklion ?

Il est tout à fait envisageable de visiter Héraklion à pied depuis le terminal de croisières. Les principales attractions touristiques de la ville et autour de la ville sont accessibles assez rapidement en bus, taxi ou en emprunter le bus touristique de la ville. Cette dernière méthode de transport reste selon nous le meilleur moyen de découvrir votre escale en toute tranquillité. Ce service est très pratique pour une visite d'Héraklion en 1 ou 2 jours, le temps d'une escale de croisière donc. Des arrêts dans les principaux lieux touristiques d'Héraklion vous seront proposés et vous permettront de rejoindre le site du Palais de Knossos. Comptez environ 15 € par adulte et par jour, 8 € pour les enfants entre 5 ans et 12 ans, les billets sont gratuits pour les enfants de moins de 5 ans. Le billet est valable 2 jours. 2 lignes sont disponibles, une ligne rouge permettant aux touristes de visiter la partie culturelle de ville jusqu'au palais de Knossos et une ligne bleue dédiée à la partie plage. Le terminus se situe dans le port d'Héraklion.

Plan du port d'héraklion

Site web et reservations : her-openbus.gr

Détails des lignes :
La ligne rouge La ligne bleue

Les taxis ne sont pas chers en Grèce, vous débourserez rarement plus de 3 € pour un simple trajet dans Héraklion.

Adresses utiles

OFFICE DE TOURISME - INFO POINT Adresse : Nikiforou Foka Square (Lions square) Héraklion Téléphone : +30 2813 409000

Quelques petits plaisirs avant de reprendre votre croisière.

Prenez le temps de savourer une orange pressée sur la place Venizelou, haut lieu de vie et d’échanges pour les crétois et les touristes, en admirant les lions de marbre de la fontaine Morosini du XVIIe siècle.

Et offrez-vous avant de reprendre la mer le plaisir du spectacle des petits bateaux revenant chargés de leur pêche du jour au charmant, petit port de Megalos Koules...

Les fêtes ayant lieu du 1er juillet eu 25 août sont l'occasion de se familiariser avec l'art crétois. Toutes les facettes de celui-ci sont à découvrir dans les stands artisanaux, à travers les concerts, les pièces de théâtre, l'opéra et les ballets.

Vous reprendrez votre croisière dans les eaux grecques encore habité par la nostalgie d’une histoire révolue et pourtant encore tellement palpable...


Déposer un avis sur votre escale à Héraklion

Poser une question ou laisser un avis sur cette escale :

Notre top 5 des croisières pas chers à Héraklion

Pourquoi réserver chez nous ?

Frais de dossier
GRATUIT
Des prix bas
GARANTIS
Des promotions
EXCLUSIVES
Assurance
ANNULATION
Paiement sécurisé
EN 4 FOIS
A votre écoute
7jours/7jours

Des facilités de paiement

Paiement par chèques vacances
Chéques vacances
accéptés
Paiement par Paypal
Paiement possible
via Paypal
Paiement par chèque bancaire
Paiement possible
en chèque
Payer en plusieurs fois
Paiement possible
en 4 FOIS
Payer par virement bancaire
Paiement possible
par virement
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
par carte bancaire