Chercher une croisière
Avis et note du site okcroisiere
Frais de dossier
GRATUIT

Des prix bas
GARANTIS

Des promotions
EXCLUSIVES

Assurance
ANNULATION

Paiement sécurisé
EN 4 FOIS

A votre écoute
7jours/7jours

Préparez votre escale à Venise


Le terminal de croisière de Venise

"Ce qui m'étonna le plus en entrant dans Venise, ce fut ce sentiment de légèreté qui s'empara de tout mon être, cette exaltation des sens, cette soudaine joie de vivre et d'aimer."Le violon noir, Maxence Fermine.

vue aérienne du terminal de croisière de Venise

© photo vtp.it

Il est inutile de rappeler que Venise fait partie de nombreux itinéraires de croisières en Adriatique ! Le terminal de croisière (Venezia Terminal Passeggeri www.vtp.it) est situé juste aux portes de la ville précisément entre la Piazzale Roma et l'Isola Nuovo del Tronchetto. Le terminal de croisière à Venise «Marittima» est situé à proximité du seul parking de la ville, le parking Autorimessa Comunale sur l'esplanade Piazzale Roma. Un plus petit terminal de croisière appelé "San Basilio" est situé au sud du parking. Le parking Autorimessa Comunale se trouve à quelques mètres seulement du centre historique. C'est donc l'emplacement idéal, pour les voyageurs qui doivent se rendre à Venise en voiture pour le départ de leur croisière. Ouvert 24 h/24, le prix moyen par jour est de 23,40 euros. La place Piazzale Roma est en quelque sorte le lieu névralgique des transports à Venise. La gare ferroviaire se trouve tout près, et de la place vous pourrez emprunter le métro aérien People Mover qui conduit les passagers jusqu'à l'entrée du port. Pour ceux qui effectuent une escale à Venise, ils pourront prendre également le People Mover en sens inverse, pour embarquer dans un des nombreux vaporettos qui les conduiront à l'arrêt de leur choix sur les rives du grand canal ou en direction des îles de la lagune. Vous trouverez dans notre section utiles toutes les informations et plans nécessaires pour rejoindre et vous déplacer dans le centre historique de Venise depuis votre terminal de croisière.

Google map vue sattelitte du terminal de croisière de Venise

© photo Google

Information importante : dès 2019, suite à une décision unanime des élus locaux, les navires dont le tonnage est supérieur à 96 000 tonnes ne seront plus autorisés à accoster à la station maritime de Venise. À la place, ils devront mouiller dans les quais du Porto Marghera situés sur le continent. La descente du canal de la Giudecca, sera elle aussi affectée par cet arrêté ministériel, seuls les navires de moins de 55 000 tonnes pourront continuer à naviguer dans le canal et longer ainsi la place Saint-Marc. Au-delà et jusqu'à la limite des 130 000 tonnes, les bateaux pourront pénétrer dans la lagune, mais devront suivre l'itinéraire des portes-conteneurs et des pétroliers.

Venise en bref

Gondoles à venise

© photo okcroisiere.fr

De part son emplacement stratégique sur la côte Adriatique, Venise, pur joyau de l’Adriatique, est une de ville italienne qui a le plus prospéré grâce à son commerce maritime.

De nos jours, le tourisme est devenu sa principale source de revenus. Sa réputation et les fantasmes qu'elles provoquent dans l'imaginaire des voyageurs, ont fait de cette destination l'une des 30 villes les plus visitées chaque année au monde. La ville est construite sur 118 petites îles reliées entre elles par des ponts et séparées par des canaux. Venise possède 150 canaux et 409 ponts. Les rues vous feront découvrir des coins chargés d’histoire et de magnifiques places. Les couleurs de cette ville sont saisissantes, et même le voyageur le plus expérimenté est frappé par l’âme de cette ville.

Le Grand Canal est l’artère principale de Venise. Il coule sur toute la longueur de la ville de la gare à la Place San Marco.

Nulle part ailleurs qu'à Venise, la Terre et l'Eau ont une importance égale et s'y marient à merveille dans un enchevêtrement de canaux et de ponts. Cet îlot n'a cessé de faire preuve au fil des âges d'ingéniosité pour maintenir ce mariage et ce fragile équilibre contre les érosions et les attaques à répétition de la mer Adriatique.

Un peu d'histoire

La ville de Venise s’étend sur une série de 119 îles qui émergent d’une lagune située entre la terre ferme et la mer. Avant sa fondation, elle était occupée par des petits groupes d’Illyriens et de Vénitiens qui habitaient dans des maisons sur pilotis posées sur l’eau de la lagune, vivant de la pêche et de l’extraction de sel.

Sa fondation date de 421. Les habitants de Vénétie, expulsés par les ostrogotes et les lombards, se réfugièrent dans ces terres marécageuses de l’embouchure de fleuve Pô, constituant alors la ville de Venise.

Sa situation «privilégiée» de marais et d’eaux marécageuses a permis à Venise d’avoir un avantage sur ses possibles conquérants. En 810, le fils de Charlemagne du retirer ses navires après s’être heurté aux obstacles de zone navigable.

Au VI siècle, le grand général de l’époque justinienne, Belisario, conquit Venise. Sous la protection de l’Empire byzantin, Venise dépendra administrativement de l’Exarchat de Ravenne. Ils imposèrent au gouvernement le Maître Militaire byzantin.

Profitant de la faiblesse de l’Exarchat de Ravenne, en 697, les familles riches choisiront le premier Duc, Paololucio Anafesto, au début pour son caractère héréditaire et viager, et après pour son caractère électif et viager, suite à de nombreuses luttes de pouvoir entre les familles patriciennes.

En 829, fut transporté à Venise depuis Alexandrie le corps de Saint Marc, évangéliste qui sera le patron de la ville.

En 976 un incendie détruit le centre de la ville, et le palais du Duc, brûlant alors les archives de la ville et la première église de Saint Marc.

Un événement important fut celui de la concession de privilèges considérables dans le commerce avec les Byzantins, concession accordée par l’empereur de Byzance grâce à l’appui des vénitiens dans la lutte contre les normands.

Cette relation avec Byzance commencera alors à devenir importante et garantira le trafique maritime et le commerce à Venise. L’ambassadeur vénitien put jouir de privilèges exclusifs. Sa diplomatie se caractérisait par sa sagacité, sa flexibilité et son opportunisme. Le commerce avec les musulmans continua même quand fut décrétée l’interdiction de commerce au Concile de Letran (1261).

Venise étendra alors son pouvoir avec le commerce de la soie et d’épices venant de Constantinople (l’ancienne Byzance) et d’Alexandrie et importait des esclaves, du bois, du poisson de Dalmatie, et du fer des Alpes et des draps. Un de ces commerces les plus productifs était celui de l’achat d’esclaves à la Russie du sud pour les revendre en Afrique du nord. Venise vendait aussi en Europe les esclaves qu’elle achetait en Alexandrie et en Turquie.

En 1204, Venise atteint son apogée en commençant sa Quatrième Croisade. Les galères vénitiennes aux commandes du Duc Enirco Dandolo conquirent Constantinople et l’empire grec fut alors réparti entre les Croisés et les Vénitiens. Ceux-ci se retrouveront en possession de nombreux quartiers commerciaux des villes de Syrie, de Palestine, de Crête et de Chypre.

Nous sommes à l’époque du fameux Marco Polo, symbole de l’esprit vénitien.

La méditerranée étant alors contrôlée, les galères vénitiennes commencèrent à tourner leur regard vers l’Atlantique. Menaçant l’Europe, ils arrivèrent Southampton, Brugge et Londres, où ils établirent des colonies.

Le symbole de son apogée fut en 1284, quand fut frappée la monnaie d’or, le «Ducado», qui demeurera en vigueur comme un des patrons monétaires mondial durant trois siècles, à côté du florin florentin.

Depuis le premier moment, l’organisation de la république de Venise s’efforça à ce que il n’y ait pas qu’un seul homme, le Duc, à jouir du pouvoir. S’établit alors un gouvernement républicain qui n’existait dans aucune autre ville-état d’Italie. Les patriciens étaient bien décidés à ne pas se laisser gouverner par n’importe qui, spécialement si il s’agissait de quelqu’un qui ne tenait pas en compte leurs intérêts économiques.

La première imposition fut celle de 1148 quand le Duc fut obligé à se soumettre à la «Promesse Ducale», engagement que le Duc doit assumer au moment de sa nomination.

En 1177, les familles lui imposèrent le «Grand Conseil», composé des membres élus entre les familles de la noblesse, auquel suit le «Conseil Mineure», composé de six membres assesseurs du Duc et de la «Quarantia» comme le Tribunal Suprême.

En 1223, ces institutions se changèrent en Signoria, formée par le Duc, Le Conseil Mineur et les trois dirigeants de la Quarantia. La Signoria était l’organe central du gouvernement et représentait la continuité de la république comme elle l’exprime dans cette expression : « Bien que le Duc soit mort, la Signoria reste en vie ».

En 1229, se constitue le Sénat (nommé « Cosiglio dei Pregadi »). Il était composé de 60 membres élus par le Grand Conseil et c’est de ce conseil que se dirigeaient la politique extérieure et les élections des ambassadeurs.

Le 10 juillet de 1310, se constitue le Conseil des dix, organisation similaire à celle d’une police secrète de l’Etat, qui devint vite très puissante et se convertit en l’axe central de la politique vénitienne.

La combinaison de sages et de quelques autres groupes fut appelée « un collegio » qui formait le pouvoir exécutif.

A la fin du processus, le Duc avait un pouvoir personnel très réduit, l’autorité était exercée dans la plupart des cas par le Grand Conseil, dont les postes se convertirent en héritiers à partir de 1297.

Une oligarchie de deux cents familles gouvernerait Venise.

Pendant la première moitié du XV siècle, les vénitiens commencèrent leur extension en Italie comme réponse au pouvoir menaçant du duc de Milan.

En 1410, Venise contrôlait la plus grande partie de la région, comptant sous son pouvoir des villes comme Vérone, Padoue, et plus tard Brescia et Bergame. La mer adriatique se convertit à ce moment en « mer vénitienne », dont le pouvoir s’étendait jusqu’à des terres lointaines comme Chypre.

La faiblesse de l’Empire Byzantin avait permis à Venise de s’étendre jusqu’à la Crête, Eubée et en 1489, Chypre.

Au XV siècle, Venise était le centre du commerce mondiale et la plus grande partie de la ville portuaire du monde avec plus de 200.000 habitants. Les palais furent de plus en plus luxueux, décorés par des artistes comme Veronese et Giorgione.

A cette époque, Venise atteint son apogée maximum.

Si la conquête de Constantinople fut le début de son apogée, sa chute en 1453 aux mains des Turcs, marquera le commencement d’une rapide décadence. A cet événement, s’ajouta la découverte de l’Amérique qui déplaça alors les courants commerciaux.

A ce moment, l’Empire Ottoman s’étendit aux Balkans. Venise se sentit alors menacée de toutes parts. En 1570, elle se voit alors obligée d’abandonner Chypre et de la laisser aux mains des Turcs. Par la suite, elle perdra la Crête autant que ses dernières possessions de la mer Egée. Elle signa en 1573 la paix avec les Ottomans.

Par le biais de la Sainte-Ligue, unie avec le Saint-Siège et l’Espagne, Venise essaya de récupérer ses territoires et bien qu’elle gagna la bataille de Lépante (Naupacte) elle ne récupéra jamais ce qu’elle avait perdu. (Dans cette bataille Cervantes perdit son bras).

En outre, lors de son expansion en Italie, Venise se confrontera au Pape qui était allié avec Louis XII de France, Maximilien I d’Autriche et Fernand II d’Aragon. Cependant Venise sortira saine et sauve grâce à sa diplomatie.

La peste de 1630 acheva un tiers de la population. Le déclin de Venise était évident, les Habsbourgs donnèrent de la puissance au port de Trieste au désavantage des Vénitiens. Naples essaya aussi de dominer Venise par le biais de la Conjuration de Venise.

Au XVIII siècle, Venise fidèle à elle-même, tenta alors de récupérer son ancien prestige en déclarant la guerre à Tunis.

La révolution française surgit au moment où Venise était dépourvue de pouvoir de réaction et alors les Français et les Autrichiens combattirent pour obtenir les territoires vénitiens.

En 1797 Napoléon Bonaparte, essaya de s’allier avec Venise mais celle-ci refusa. Napoléon se vengea mettant fin à trois siècles d’indépendance. Il dévalisa le Bucentaure et réparti tout l’or et les objets de valeur. Le Bucentaure, bateau du Duc, fut alors envoyé en France où il s’utilisa comme galère pour les prisonniers.

Le Duc, Ludovic Manin, et le Grand Conseil abdiquèrent et se forma alors un gouvernement municipal profrançais. Le Congrès de Lyon de 1801, convoqué par Napoléon, créa en Italie la République Cisalpine, Napoléon étant son premier président, bien que peu après, en 1804, en se proclamant Empereur des Français, il assuma par la même occasion de titre de Roi d’Italie.

Avec le traité de CampoFormio, le 18 octobre 1797, Napoléon céda Venise aux Autrichiens.

L’Italie est alors unie politiquement pour la première fois et cela sous le pouvoir de

Napoléon. L’Italie développe un sentiment nationaliste malgré le fait qu’elle soit sous le pouvoir d’un roi étranger.

De nouveaux affrontements avec les Autrichiens conduiront Napoléon en 1805 à déloger ces derniers du territoire vénitien, et après le Traité de Presbourg il formera partie du Royaume d’Italie. Un an après, Napoléon se laisse succéder par son frère Joseph Bonaparte.

Napoléon vaincu, le Congrès de Vienne rétablit le statut politique préalable à la Révolution. Venise reste de nouveau en possession de l’Autriche formant partie du Royaume lombard-vénitien. Peu après, Venise se sépare de la Lombardie qui avait opté pour l’union avec l’Italie.

Le sentiment nationaliste était imparable, c’est le début des sociétés secrètes qui cherchent l’unification italienne, comme la Secte des Carbonaristes et la Jeunesse Italienne de Manzini.

Des soulèvements se produisirent, l’armée autrichienne vainc les révolutionnaires lors de la bataille de Rieti en 1821, rétablissant son pouvoir. Le 11 mars, ignorant ce qui s’était passé à Rieti, de nouveaux soulèvements éclatent à Piémont, Turin, Modène et Parme.

Après la révolte contre les Autrichiens, se créa une assemblée qui vota pour l’union de Venise et de l’Italie. Les Autrichiens détruirent la ville en grande partie et Venise se rendra le 22 août 1849.

La situation donnera assez rapidement lieu à la guerre entre l’Italie et l’Autriche. Les gouverneurs des Duchés, le Pape et le Roi de Naples envoyèrent des renforts pour lutter pour la sauvegarde des territoires vénitiens. Pendant ce temps, les Autrichiens étaient soutenus par la Sainte Alliance (Prusse et Russie).

Avec le traité de Vienne en 1866, la paix entre l’Italie et l’Autriche se rétablit, cette dernière renonce à Venise en échange d’une indemnisation.

Enfin, le traité de Vienne se signe le 19 octobre 1866, par lequel il se convient que l’Autriche cède Venise à la France, et que celle-ci cèdera à l’Italie.

Après un plébiscite, Venise appartiendra définitivement à l’Italie.

Les meilleures attractions et excursions touristiques à faire

A voir à Venise

Bien que Venise soit une ville magnifique dans son ensemble, il faut quand même mentionner certaines merveilles à ne pas rater durant une escale d'une journée. En effet, Venise regorge de richesses architecturales et historiques de premier plan.

En explorant Venise en vaporetto ou à bord d'une gondole, en dérivant sur le Grand Canal vous découvrirez ainsi de la meilleure manière toute la beauté de son architecture. En effet, assis, bercé par les flots votre œil percevra chaque détail architectural qui fait de ses bâtiments des œuvres uniques et inimitables. Mais c'est à pied que vous partirez à la rencontre de son attraction architecturale la plus impressionnante : la mythique place Saint-Marc, bordée d'un ensemble de magnifiques bâtiments incontournables (la basilique Saint-Marc, le campanile et le palais des Doges). Armez-vous de patience si vous décidez de visiter ces lieux incontournables de la ville. Un conseil, optez pour les pass, vous serez rentabiliser ces suppléments tarifaires par le gain de temps qu'ils vous procureront ... Il faut bien trois jours au minimum pour visiter Venise. Alors pour une escale d'une journée, l'idéal et de commencer par une balade sur le Grand Canal, pour vous diriger vers la Place Saint Marc avec la visite du Palais des Doges et une ascension du Campanile pour une vue panoramique imprenable sur la ville. Puis vous vous dirigerez ensuite vers votre bateau en déambulant dans les ruelles de la ville. Pour ceux qui ont la chance de connaître déjà Venise, ils pourront toujours consacrer leur journée à visiter les autres îles de la lagune comme Murano, Torcello, et le Lido...

Place Saint Marc à venise, Italie Le Grand Canal (Canal Grande)
Transports - Vaporetto : ligne 1 de l'arrêt Piazzale Roma à San Marco

Pour votre première visite à Venise, la meilleure façon d'aborder votre escale est d'emprunter un vaporetto pour parcourir les 3 800 m du Grand Canal. Une fois que vous aurez débarqué de votre navire, dirigez vous vers la Piazzale Roma pour embarquer dans un vaporetto de la ligne 1 qui vous permettra de naviguer tout le long du canal de la Piazzale Roma jusqu'à la place Saint-Marc (arrêt San Marco). Vous aurez ainsi une vue imprenable sur l'architecture vénitien, et les plus beaux palais de Venise. Vous pourrez également mieux appréhender la géographie et la disposition de la ville, pour mieux vous repérer ensuite lors de votre visite à pied. Le Grand Canal divise la ville en deux parties distinctes en formant un grand S. C'est en quelque sorte de le Corso de Venise, vous capterez l'atmosphère si particulière qui règne sur les rives du grand Canal avec son activité frénétique entre touristes, locaux, taxi-bateau privé et livreurs en tout genre.

Place Saint Marc à venise, Italie Place Saint Marc (Piazza S. Marco)
La Place Saint-Marc se trouve au cœur de Venise. C'est le lieu le plus animé de la ville ! Vous y verrez les monuments les plus représentatifs de la ville. Elle mesure 180 mètres de long et 70 de large. La place est entourée par des cafétérias de haut standing. Elle est fermée à l'Est par la basilique et sur les autres côtés par les Procuraties.
Sa construction a débuté au IX siècle, cependant elle a obtenue sa forme et taille actuelle seulement en 1177, et a été pavée 100 ans plus tard.
Cette place est située à l’altitude la plus basse de Venise, ce qui signifie que quand il y a «aqua alta », c'est-à-dire une montée des eaux, c’est le premier endroit à s’inonder. Quand cela arrive, les autorités installent des passerelles pour permettre aux gens de traverser la place. Si vous avez de la chance (ou de la malchance comme certains, peut-être, le penseront) et en fonction de l’époque de l’année à laquelle vous partez, vous pourrez assister à ce spectacle peu commun qu’est celui de la place Saint-Marc inondée.
Les monuments les plus importants de la place sont la Basilique Saint-Marc, le Palais Ducal et le Campanile (qui est le clocher de la Basilique).
Les croisiéristes qui auront la chance de passer la nuit à Venise avant d'embarquer pour leur départ en croisière de Venise apprécieront le spectacle de la place le soir. En effet, la Place Saint Marc nous offre une ambiance nocturne très agréable avec ses fameux cafés où vous pourrez voir et écouter les musiciens en direct vous jouer la BO de votre soirée. Pour les plus romantiques, nous vous conseillons d’aller boire un verre au Café Florian, qui est un des cafés les plus anciens d’Italie (1720), et où les musiciens y jouent depuis plus de 100 ans. Le seul point négatif comme vous pourrez l’imaginer est le prix : la consommation la moins chère vous reviendra à plus ou moins 10 €.

Place Saint Marc à venise, Italie La Basilique Saint-Marc (BASILICA DI SAN MARCO)
ENTREE GRATUITEL’entrée de la Basilique est gratuite. Par contre, l'entrée au musée Marciano (5 €), voir le Trésor 3 € et l'entrée du Pala d'Oro (3 €) sont payantes.
Adresse : Piazza San Marco, 328, 30100 Venezia VE, Italie
Transports - Vaporetto : lignes 1, 82, 41, 42, 51, 52, 6, 14, arrêt S. Zaccaria.
Horaires des visites : Tous les jours de 9h45 à 17h. Dimanche et jours fériés de 14h à 17h.
Téléphone : +39 041 270 8311
Attention : Il est interdit d’entrer avec des sacs à dos, si vous ne voulez pas faire et refaire la queue, le mieux est d’aller directement au guichet indiqué, c’est gratuit.
Les filles ne peuvent pas entrer avec le décolleté dégagé, vous pouvez emporter avec vous un gilet ou bien emprunter sur place de quoi vous couvrir les épaules.

La Basilique Saint-Marc se trouve sur la place qui porte son nom, à côté du Palais Ducal. En les voyant vous comprendrez pourquoi ils attirent autant de visiteurs. Cette basilique a été depuis toujours le centre de la vie publique et religieuse de Venise.
Sa construction a débuté en 828 dans le but d’héberger le corps du Saint-Marc qui avait été apporté d’Alexandrie par deux marchands. Au début, la basilique devait être un prolongement du Palais Ducal. Bien que l’œuvre que vous pouvez admirer aujourd’hui date du XI siècle, elle a souffert par la suite de modifications et changements. Elle a notamment été reconstruite de 1073 à 1094. La décoration de marbres précieux et de mosaïques en fait un des plus magnifiques exemples de l'architecture byzantine et un ensemble architecturale d'une incroyable richesse. L'église avec sa façade à deux étages, son couronnement gothique et ses cinq coupoles d'aspect oriental a plus l'apparence d'un palais fantastique que d'un lieu de culte.

Palais des Doges vu du canal de la Giudecca Le Palais Ducal ou Palais des Doges de Venise
Adresse : Piazza San Marco, 1, 30124 Venezia VE, Italie
Transports - Vaporetto : lignes 1, 82, 41, 42, 51, 52, 6, 14, arrêt S. Zaccaria.
Horaires des visites : Le Palais Ducal ouvre tous les jours de 8h30 à 19h d'avril à octobre et de 8h30 à 17h30 de Novembre à Mars.
Prix - Entrée : 20 €. Entrée prix réduit : 13 € (enfants de 6 à 13 ans, + de 65 ans, étudiants de 15 à 25 ans).
Site web :palazzoducale.visitmuve.it

Le Palais Ducal (Palazzo Ducale) se situe sur la Place Saint-Marc. Il s’appelle aussi Le Palais des Doges. Le Palais Ducal est un des principaux symboles de Venise. Ce lieu reflète à lui seul l'expression de la grandeur de la République. Il fut la demeure du Doge et le siège des plus hautes magistratures de la République. C'était également la prison de la République de Venise.
Le Palais Ducal fut premièrement un château-fort au IX siècle, mais suite à un incendie, il fut reconstruit et utilisé alors comme forteresse et prison.
La salle de Torture conserve encore son apparence terrifiante de l’époque où l’on interrogeait les malheureux qui finiront pendus accrochés au toit. Vous pouvez aussi visiter les cachots et les puits humides.
Vous pourrez aussi traverser le fameux et le massif Pont des Soupires (par A. Contini 1600), qui était la route que suivaient les condamnés à mort et, des fenêtres, ils pouvaient admirer pour la dernière fois la Lagune Veneta.
© photo Jean-Christophe BENOIST, fr.wikipedia.org

Pont du Rialto sur le Grand Canal de Venise Pont du Rialto
VISITE GRATUITE
Où ? À la moitié du Grand Canal.
Transports - Vaporetto : En Vaporetto, n’importe quelle ligne navigue sur le Grand Canal. Arrêt Rialto.
Le pont du Rialto est le plus ancien et sans aucun doute le plus connu des trois-ponts qui enjambent le Grand Canal de Venise, il est autant très connu pour son design que pour son histoire.
Le pont du Rialto s’est construit entre 1588 et 1591 par l’architecte Antonio da Ponte dans le but de remplacer l’ancien pont en bois qui occupait la même place et qui s’était déjà détruit deux fois et avait brûlé une fois.
La structure du pont est similaire aux anciennes, deux rampes inclinées et unies par un portique au milieu.
Pour voir le pont, toutes les heures de la journée sont bonnes, certainement qu’il vous plaira de le traverser plusieurs fois sur une journée et essayer de prendre quelques jolies photos parmi la multitude de touristes qui en feront de même.

Campanile de Saint Marc, Venise Campanile de Saint-Marc (CAMPANILE DI SAN MARCO)
Adresse : Piazza San Marco, 1, 30124 Venezia VE, Italie
Transports - Vaporetto : lignes 1, 82, 41, 42, 51, 52, 6, 14, arrêt S. Zaccaria.
Horaires des visites : De 9h à 19h, dernières entrées à 18h d'avril à juin et de septembre à octobre. Juillet et août de 9h à 21h.
Prix - Entrée : 6€. Tarif réduit 3€
Site web :basilicasanmarco.it/>
Téléphone : +39 041 2708311
Email : info@procuratoriasanmarco.it

Reconstruit de 1905 à 1912 à la place de celui qui s'écroula le 14 juillet 1902, le Campanile est le bâtiment le plus haut de Venise. La vue en haut y est magnifique, vous y ferez vos plus belles photos de la ville.
Le Campanile se dresse dans l'angle de la Pace Saint Marc. Avec ses 98,5 mètres de hauteur, c’est le monument le plus haut de la ville qui offre une vue imprenable sur la ville et la lagune environnante.
La tour originale servait autrefois de clocher et de phare aux navigateurs. Après avoir été restaurée plusieurs fois, il acquit sa forme actuelle en 1515.
Au point le plus haut de la tour vous pourrez admirer une girouette en forme d’ange doré. Vous pourrez aussi observer les cinq cloches qui avaient, durant la république, différentes fonctions : la « Marangna », la plus grande, se sonnait quand commençait et terminait la journée de travail, le « Malefico », la plus petite, annonçait les condamnations à mort, la « Nona » sonnait à 9 h, la « Trottiera » sevrait à appeler les membres du « Maggior Consiglio » pour aller à la Chambre du Conseil, et la dernière cloche est la « Mezza terza » qui annonçait une session du Sénat.
En 1902, la tour se détruit, et dix ans plus tard elle fut reconstruite de la même manière.

Autour de Venise

Maisons colorées à Burano Ile de Burano
Transports - Vaporetto : En Vaporetto depuis Fondamenta Nuove ou San Zaccaria. Le trajet de Venise dure plus ou moins 45 minutes.

Située à 9 km au nord de Venise, l’île de Burano est connue pour son petit village avec ses maisons typiques aux façades vivement colorées, c’est une visite que nous vous recommandons. Burano est une des autres îles de la Lagune vénitienne, ou mieux dit, un archipel d’îles connectées par des ponts.
Elle se situe au nord de la Lagune, tout près de Torcello, et est renommée pour sa fabrication de dentelles à l'aiguille. Burano compte une population de 4.000 habitants.
Touristiquement parlant, Burano est connue pour ses petites maisons de couleur. Les habitants sont aujourd’hui obligés de repeindre leur façade après un certain temps. Il existe une légende qui raconte qu'autrefois les maisons étaient peintes de couleurs différentes pour que les marins, les jours de neige, puissent retrouver leur maison sans difficulté. Comme l’île est assez petite, une heure ou deux vous suffiront pour les voir.
Il y a des vaporettos qui font de le trajet Burano-Torcello et le voyage n’est que de 5 minutes. Profitez-en si vous êtes à Burano pour faire un saut à Torcello.

Cattedrale di Santa Maria Assunta à Torcello Ile de Torcello
Transports - Vaporetto : En Vaporetto depuis Fondamenta Nuove ou San Zaccaria. Torcello se trouve à 5 minutes en vaporetto de l’Ile de Burano, donc si vous décidez d’aller visiter une des deux, ne manquez pas l’autre ! On vous conseillerait de passer une matinée à naviguer entre les îles.

Situé à 1 km seulement au nord de Burano, Torcello fut autrefois l’île qui comptait la population la plus importante de la république vénitienne, avec plus de 20.000 habitants. Le développement de Venise eut pour conséquence la décadence de Torcello, où vivent actuellement pas plus de 100 habitants. Lorsque vous débarquerez sur l'île à Torcello, vous aurez l’impression d'immerger au début de la deuxième partie du film culte "le Parrain", avec une atmosphère rurale d'une solitude profonde, mais fort heureusement égayée par la gaieté de ses habitants. Le principal atout touristique de l'île est la visite de la basilique di Santa Maria Assunta et du campanile qui se dresse au dos de la basilique. La basilique à l'architecture de style byzantine est le monument religieux le plus vieux de la Lagune. Fondée en 639, elle a ensuite été reconstruite en 864 et en 1008. L'intérieur de la basilique comporte 3 nefs divisées par 18 colonnes de marbre ornées de superbes chapiteaux. Les points forts de la visite sont la décoration du pavement en mosaïques datant du XIe siècle et la vaste mosaïque byzantine du XII e siècle au mur de l'entrée représentant le Jugement dernier. L'entrée de la basilique est payante 5 €, mais nous vous conseillons de prendre un billet combiné comprenant les entrées à la basilique, le musée archéologique et le campanile pour 12 €. Le campanile qui se dresse au dos de la basilique vous offrira une de belles prises de vue à son sommet. Par contre l'ascension de ses 80 marches est assez physique, et proscrite pour les personnes sujettes à des malaises cardiaques et aux claustrophobes.

Verrerie d'art à Murano Ile de Murano
Transports - Vaporetto : En Vaporetto depuis Fondamenta Nuove ou San Zaccaria.

Située à seulement 1,5 kilomètre au nord de Venise, Murano est l’île la plus grande de la Lagune vénitienne après celle de Venise. Bâtie sur un groupe de cinq îles, Murano est renommée dans le monde entier pour ses verreries d'art. C'est une excellente excursion à effectuer si vous êtes déjà venu à Venise. Vous pourrez y visiter un fabrique et admirer la dextérité des artisans soufflant le verre. Vous n'échapperez pas à la tentation de vous procurer un petit souvenir. Mais Murano n’est pas seulement l’île du verre, vous pourrez aussi y admirer un édifice religieux parmi les plus ancien de la Lagune : la Basilique Santa Maria e San Donato construite au VIe siècle puis remaniée au XVIIe. Elle possède une abside très originale. À l'intérieur, vous admirerez de très beaux chapiteaux vénéto-byzantins ; un pavement en mosaïque de 1140. Murano est assez proche de Venise ; elle n’est pas si particulière comme Torcello ni aussi jolie que Burano, mais si vous avez du temps et que vous passez par là, allez quand même la voir, ça vaut le coup.

île Lido à Venise Ile de Lido
Transports - Vaporetto : lignes 1, 51.

Située à l'Est de Venise, l’île de Lido est toute proche de Venise à seulement 15 min en vaporetto. Sa longue plage de 12 kilomètres de long en fait une des destinations balnéaires les plus prisées en Italie durant les vacances d'été. On pourrait dire de Lido que c’est une ville plus traditionnelle, il y a des maisons, des hôtels, rues, voitures et autobus. Par certains égards, elle vous rappellera légèrement la côte espagnole.
Au début du siècle, Lido était une destination très courue en Europe, la plage était fréquentée par de nombreux artistes et écrivains. De nos jours, la tranquillité de la plage a disparu surtout pendant la haute saison de juillet à septembre. L'île doit également sa renommée à son célèbre casino. En face du Lido, dans la lagune, se trouve l'île de S. Lazzaro degli Armeni où séjourna le poète anglais Lord Byron.

Préparer votre escale

Comment visiter venise ?

Vaporetto sur le Grand Canal

© photo okcroisiere.fr

Il est très facile de se rendre dans le centre de Venise depuis son bateau de croisière. En effet, vous pourrez emprunter le tramway People Mover pour la somme modique de 1,50 euros pour relier la Piazzale Roma en seulement 2 min. Le tramway se situe à l'entrée de la Piazzale de Roma à gauche du parking.

À partir de là il, vous embarquerez à bord d'un des nombreux vaporettos qui naviguent tout le long du Canal et vous arrêter à la station de votre choix selon les visites que vous avez prévu au préalable. Le billet Vaporetto coûte 8 € et est valable pour une durée de 75 min. Vous pouvez prendre un forfait à la journée pour 20 €, avec ce billet vous pourrez vous déplacer en water-bus et en vaporetto de façon illimitée à Venise et vers le Lido et les îles de la Lagune. Les enfants de moins de 6 ans bénéficient de la gratuité sur les lignes de transports urbains. Pour réserver en ligne votre billet avant votre départ, allez sur le site : musement.com/fr/venise

L'arrêt S. Marta est le plus proche du terminal de croisière, et la ligne de vaporetto 4.1 va de S. Marta à S. Marco-S. Zaccaria s'arrête (avec seulement quelques arrêts le long de l'île de la Giudecca) tous les jours. Vous pourrez prendre bien sûr cette ligne sur la Piazzale Roma. Le trajet dure environ 20 minutes, par le canal de la Giudecca, , le bassin de Saint-Marc, les fondamente Nuove, l’île de Murano et le canal de Cannaregio. La ligne 4.2 effectue le même trajet, mais dans le sens inverse. La ligne 4.1 ne vous emmènera pas le long du célèbre Grand Canal, mais vous pouvez toujours faire un détour par la place Saint-Marc et ensuite revenir vers le bateau de croisière le long du Grand Canal en marchant et en prenant les vaporettos. Si vous désirez visiter les îles de Murano, Burano et Torcello, il vous faudra emprunter cette ligne.

Une autre alternative est de prendre la ligne 1, toujours à partir de la Piazzale Roma, celle-ci contrairement à la ligne 4.1, qui emprunte un circuit circulaire autour de Venise, la ligne 1 emprunte le Grand Canal. Voir la section sur les visites à Venise, le Grand Canal.

Sur les cartes, ci-dessous, vous trouverez tous les arrêts et le détail complet des trajets de la ligne 4.1 autour de Venise et de la ligne 1 sur le Grand Canal. Pour consulter précisément toutes les autres lignes de vaporettos rendez-vous à cette adresse : www.e-venise.com

Ligne 1 : visite de Venise en vaporetto par le Grand Canal : Ligne 1 Vaporetto Venise
© photo www.e-venise.com

Ligne 4.1 : Le grand Tour de Venise en vaporetto, ligne à prendre également pour se rendre à Murano, Murano, Torcello via l'arrêt F.Nove : Ligne 1 Vaporetto Venise
© photo www.e-venise.com

Pour les passagers des navires de petit tonnage, il leur suffira de se rendre à pied à la station de vaporetto San Basilio, car leur bateau accostera au quai San Basilio situé sur le Canal de la Guidecca.

Comment se rendre à la gare maritime depuis l'aéroport de Venise ?

Le plus simple pour rejoindre le terminal de croisière depuis l'aéroport de Venise est de prendre le bus ATVO, en choisissant la ligne Aéroport Marco Polo de Venise - Venise Piazzale Roma (ligne express) pour 8 euros l'aller simple et 15 euros l'A/R. À partir de 2 tickets jusqu'à 9, le prix passe à 7 euros pour un aller simple et 13 euros pour un A/R. Le trajet dure environ 30 min.

Pour réserver vos places dans une des navettes ATVO de l'aéroport rdv ici : http://www.atvo.it/fr-venise-airport.html.

De la Piazzale Roma vous pourrez vous rendre facilement au terminal qui se situe à 600 m à pieds ou en prenant le People Mover (1,50€ p/p) comme indiqué précédemment.

Venise et ses gondoles

Une promenade en gondole au hasard des canaux est incontestablement très agréable ; mais c’est aussi un luxe, en raison des prix pratiqués. Les tarifs varient en fonction du nombre de passagers et de la longueur du parcours. Il est conseillé de convenir au préalable du prix avec le gondolier.

Où manger à Venise ?

On dit souvent que manger à Venise n’est pas donné, mais ce n’est pas vrai. Il suffit juste de bien chercher. Bien sûr si vous voulez aller dans un restaurant de luxe, vous payerez peut-être plus qu'en France, cependant vous trouverez toujours une pizza au coin d'une ruelle à un prix très bon marché. Et il n'y a rien de mieux que de savourer votre pizza sur le Grand Canal est inoubliable.

Nous vous recommandons les Pizzerias et les restaurants suivants :

Trattoria Alla Rivetta : “Le restaurant des gondoliers”
Adresse : Castello 4625, Ponte San Provolo, Venise, Italie (Castello)
Téléphone : +39 041 528 7302

Ce restaurant à 2 pas du pont du Rialto, est un peu le QG des gondoliers et chauffeurs de vaporettos. C'est un lieu bruyant, mais très bon marché. On y va surtout pour l'ambiance qui y règne, les serveurs sont exubérants et n'hésitent pas malgré la foule à prendre le temps de plaisanter avec les clients.. Et puis si les gondoliers y déjeunent, inutile de chercher ailleurs si vous hésitez ou avez peur de tomber dans un piège à touristes avec de la malbouffe.

Pizzería L´Angelo : un vrai coin italien !
Adresse : Calle de la Mandola San Marco 3711, 30124 Venise, Italie
Téléphone : +39 366 956 6623
Page Facebook :Pizzeria L'Angelo

Cette échoppe à Pizza qui ne paie pas de mine est difficile à trouver parce qu’il n’y a aucun panneau ou affiche indiquant où ils se trouvent, cependant leurs pizzas en valent vraiment la peine ! Grande pizza 5-6 €, et les familiales 10-12 €. De plus, le personnel y est accueillant et souriant.

Pizza al Volo : Très bonne pizza à emporter avec un rapport qualité prix imbattable !
Adresse : Campo Santa Margherita 2944/a, Venise, Italie
Téléphone : +39 041 522 5430
Site web :ristoexpert.com

Moins chère que les autres, mais l’endroit est plus difficile encore à trouver. Les prix oscillent entre 4-5 € pour les grandes et entre 8-10€ pour les géantes. La portion est à 2 € seulement. L'attente est un peu longue, mais croyez-nous ça en vaut la peine, elles sont excellentes ! Notre conseil : emportez votre pizza pour la savourer dans un endroit calme sur les rives du Grand Canal, cela vaut largement les meilleures tables de l'île.

Trattoria Antica Sacrestia.
Adresse : Calle de la Corona Castello 4463, 30122 Venise, Italie
Téléphone : +39 041 523 0749
Site web :anticasacrestia.it

Ce très bel établissement disposant d'une très jolie petite terrasse fleurie, est un restaurante non-touristique, avec un bon rapport qualité prix. Au menu : spécialités italiennes, Fruits de mer & Poisson, Méditerranéenne. Vous pouvez voir le menu et les prix sur leur page internet.


Déposer un avis sur votre escale à Venise

Poser une question ou laisser un avis sur cette escale :

Pourquoi réserver chez nous ?

Frais de dossier
GRATUIT
Des prix bas
GARANTIS
Des promotions
EXCLUSIVES
Assurance
ANNULATION
Paiement sécurisé
EN 4 FOIS
A votre écoute
7jours/7jours

Des facilités de paiement

Paiement par chèques vacances
Chéques vacances
accéptés
Paiement par Paypal
Paiement possible
via Paypal
Paiement par chèque bancaire
Paiement possible
en chèque
Payer en plusieurs fois
Paiement possible
en 4 FOIS
Payer par virement bancaire
Paiement possible
par virement
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
par carte bancaire